Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections fédérales

Retour

27 septembre 2019

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

Maxime Blanchette-Joncas estime que la région peut être un leader de l’économie durable

ÉLECTIONS FÉDÉRALES

Maxime Blanchette-Joncas

©Gracieuseté

Maxime Blanchette-Joncas est le candidat bloquiste dans Rimouski-Neigette—Témiscouata—Les Basques.

Le candidat du Bloc Québécois (BQ) dans Rimouski-Neigette—Témiscouata—Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, affirme que le Bas-Saint-Laurent possède tous les atouts nécessaires à une transition énergétique réussie et créatrice de richesses.

Le candidat estime que la région peut être un leader de l’économie durable, mais qu’il faut s’assurer de lui en donner les moyens : « Nous produisons depuis longtemps de l’énergie hydroélectrique. Nous sommes des chefs de file en matière d’énergie éolienne. Les industries qui se sont développées sur notre territoire et qui continueront de le faire existent grâce à des ressources renouvelables, comme la forêt et la biomasse forestière. Nous avons l’expertise et le talent, ici, chez nous, dans des secteurs d’importance pour le développement durable. Je pense notamment aux travaux de recherche qui se font à l’Université du Québec à Rimouski et, en particulier, à l’Institut des sciences de la mer de Rimouski. »

Le candidat estime également qu’il faut mettre fin aux subventions aux énergies fossiles. « Tous les capitaux mis dans les énergies fossiles sont des capitaux qui ne sont plus à notre disposition pour financer une réelle transition énergétique. »

Péréquation verte

Le Bloc Québécois veut changer le modèle de péréquation en matière d’énergie renouvelable et de lutte aux changements climatiques à l’aide d’un levier fiscal, la péréquation verte : « Elle récompensera les bons joueurs, ceux qui travaillent à réduire leurs émissions de GES. Il faut faire en sorte que polluer devienne coûteux et que réduire son empreinte carbone devienne payant. Le Québec est innovant en matière de réductions de GES, cette péréquation verte permettra de donner pleine valeur à son leadership. »

Le Bloc veut aussi le retour d’un programme similaire au programme ÉcoÉnergie pour aider les citoyens dans leurs projets résidentiels. « Nous voulons y ajouter un volet pour les bâtiments commerciaux. Plus le Québec réduira sa consommation d’énergie résidentielle, plus nous aurons de ressources en énergie pour l’électrification des transports. »

M. Blanchette-Joncas indique en ce sens que son parti compte également bonifier le programme de rabais à l’achat d’un véhicule électrique et rendre ceux-ci plus abordables pour les ménages. « Le Bloc Québécois déposera un projet de loi zéro émission pour forcer les constructeurs automobiles à rendre disponible sur le marché une proportion minimale de véhicules à émissions nulles ou faibles. »

Enfin, M. Blanchette-Joncas préconise que les municipalités aient accès en temps réel à la quantité et au type de matières dangereuses en circulation sur leur territoire. « Nous nous opposons à toute augmentation du transport de pétrole à travers le Québec : nos territoires ne sont pas des voies rapides pour l’exportation pétrolière. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média