Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

10 janvier 2019

Alexandre D'Astous - adastous@lexismedia.ca

Une étude souligne l'amélioration de l'impact environnemental et de l'efficacité de la production laitière

Producteur laitier

©Archives

Producteurs laitiers du Canada

Pour démontrer les progrès continus de l'efficacité environnementale de la production laitière canadienne, les Producteurs laitiers du Canada (PLC) ont publié les conclusions d'une récente évaluation du cycle de vie de la performance environnementale de l'industrie.

Les résultats démontrent, qu'une fois de plus, l'empreinte carbone du secteur de la production laitière au Canada est l'une des plus faibles au monde. AGÉCO, une firme se spécialisant dans l'économie agroalimentaire et de la responsabilité d'entreprise, a complété en 2018 cette étude qui mesure la performance environnementale de la production laitière canadienne en 2016 et la compare aux données de 2011. Elle évalue plusieurs enjeux environnementaux, dont l'empreinte carbone, la consommation d'eau et l'utilisation des terres.

Les résultats indiquent que les pratiques agricoles respectueuses de l'environnement, comme l'augmentation de la rotation des cultures, de meilleurs aliments pour animaux, la réduction du travail du sol et les techniques agricoles de précision, ainsi que l'augmentation de la production de lait par vache, expliquent les améliorations de ce profil environnemental. De 2011 à 2016, la quantité de lait produit par vache a augmenté de 13 %.

« Je suis vraiment fier du travail accompli par tous les producteurs laitiers canadiens pour adopter des pratiques agricoles favorable pour l'environnement », a déclaré Pierre Lampron, président des Producteurs laitiers du Canada. « Grâce à l'innovation des agriculteurs, à de meilleures productivité et efficacité, l'empreinte du secteur laitier du Canada sur l'environnement est minime et diminue encore. De 2011 à 2016, notre empreinte carbone, notre consommation d'eau et l'utilisation des terres associées à la production d'un litre de lait ont considérablement diminué. Les Producteurs laitiers du Canada et d'autres organisations laitières sont déterminés à encourager les producteurs à continuer les améliorations au fil du temps. »

PRINCIPALES CONSTATATIONS DE L'ÉTUDE

  • L'empreinte environnementale du lait canadien est bien moindre que celle d'autres pays. La production d'un litre de lait au Canada génère 0,94 kg CO2 eq., soit trois fois moins de gaz à effet de serre (GES) que la moyenne mondiale.
  • Au cours des cinq dernières années, l'empreinte carbone, la consommation d'eau et l'utilisation des terres associées à la production laitière ont diminué respectivement de 7, 6 et 11 %.
  • Grâce à une meilleure nutrition des animaux, de l'amélioration génétique et des bâtiments plus confortables, la production de lait par vache a augmenté de 13 % depuis 2011.

 

Commentaires

10 janvier 2019

jean lavoie

Ça frole l'indécence dans le contexte actuel de la mise à jour du guide alimentaire canadien. Ce même guide dénonce le lobé des grandes industries alimentaires. Ce peut-il qu'ils ont raison ?

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média