Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

12 janvier 2019

Réal-Jean Couture - rjcouture2018@gmail.com

Les Tigres surprennent l’Océanic par 2-0

Océanic de Rimouski

©Océanic - FolioPhoto

La série de matchs consécutifs de l'Océanic de Rimouski sans être blanchi est terminée après 81 matchs. Les Tigres de Victoriaville ont blanchi l'Océanic 2-0.

La longue série de 81 matchs consécutifs sans avoir été blanchi est terminée pour l’Océanic de Rimouski qui, à domicile, subit un revers de 2-0 contre les Tigres de Victoriaville devant une foule de 4 087 personnes au Colisée Financière Sun Life.

Après avoir connu deux matchs de haute intensité pour des victoires contre Drummondville et Sherbrooke, l’Océanic a été surpris vraisemblablement par le style éteignoir des visiteurs. Et la fatigue ne peut être invoquée, les Tigres ayant aussi joué vendredi, subissant un revers de 2-1 à Québec. Les Félins ont ensuite fait route vers Rimouski où ils sont arrivés vers 01 h 30 tôt ce matin.

Tirant de l’arrière 0-1 après 40 minutes de jeu, l’Océanic a dominé 23-5 dans les lancers en 3e période, jouissant même de 3 avantages numériques, mais ce sont les visiteurs qui ont ajouté au pointage avec le 16e de la saison d’Egor Serfyuk à 13:12 du dernier engagement.

L’Océanic a congé ce dimanche, avant de connaître des entraînements lundi et mardi pour ensuite entrer dans l’autocar pour un périple de 4 matchs en 5 jours sur la route dès mercredi comme par hasard, avec un premier match à Victoriaville.

« UN STYLE ÉTEIGNOIR ET ON S’EST ÉTEINT »

« Il faut donner crédit à Victoriaville et surtout au gardien Tristan Côté-Cazenave qui était intraitable ce soir. J’ai l’impression qu’on lui a lancé dans le plastron toute la soirée, mais il était tout le temps très bien positionné. Ils ont joué un style éteignoir et on s’est éteint. C’est aussi simple que ça. Ils nous attendaient à quatre et même parfois à cinq à la ligne bleue. Leur premier but sur un flip. On a très mal joué le deux contre un là-dessus. On a donné 15 tirs dans le match. Ils ont joué un jeu de patience qu’ils ont remporté. Je pense qu’on a eu nos chances de marquer, mais on n’a pas enfilé l’aiguille ce soir. »

Serge Beausoleil a indiqué que sa troupe n’a pas utilisé sa vitesse comme elle est capable de le faire. « On manquait de mordant. Les gars ont commencé à mieux jouer en 3e période. Mais c’est beau 42 tirs, mais des actions offensives vraiment solides, on n’en a pas eu tant que ça ce soir. » Rejetant du revers de la main la fatigue comme excuse, le coach indique que la façon d’aborder le match est en cause. « On s’est payé quelques pique-niques contre eux cette saison et sans les avoir sous-estimés, je ne suis pas certain qu’on a joué au niveau où on devait le faire pour dominer ce match-là, surtout dans nos batailles à un contre un, dans notre échec-avant. Ils sont sortis très souvent avec la rondelle, ils faisaient bien ça. Il faut le dire. En même temps, nous n’étions pas incisifs dans nos actions. »

On ne peut passer sous silence le fait que l’Océanic a obtenu 3 avantages numériques dans la 3e période et un but aurait pu changer de beaucoup le portrait de la fin de la rencontre. « On va regarder tout ça. Notre première vague de notre unité d’avantage numérique en ce moment fait du sur place, ne met pas assez de trafic devant le filet, on joue plus en périphérie. Ce sont des choses qu’on va ajuster et adresser. C’est certain qu’on aurait pu vouloir un gros but. Personne n’a marqué ce soir. On ne cherchera pas de coupable de midi à 14 heures. On va donner crédit à Côté-Cazenave et à Victoriaville qui a joué un match très systématique et on s’est incliné parce qu’on n’a pas assez bien joué. »

Océanic Rimouski

©Océanic - FolioPhoto

Le gardien Tristan Bérubé aurait aimé un autre résultat à son premier match au domicile de sa nouvelle équipe.

TRÈS LENT DÉBUT DE MATCH

Les deux équipes ont débuté le match comme si elles attendaient la permission de l'adversaire pour ouvrir la machine. Charle-Édouard D'Astous a les 3 premiers tirs de l'Océanic après 20 secondes, 3:29 et 3:47, mais il faudra attendre à la 18e minute de jeu pour voir les premiers lancers dits dangereux de l'équipe locale, œuvres d'Anthony Gagnon et Charle-Édouard D'Astous. Rimouski a eu droit au seul jeu de puissance de la période, mais limité à 3 tirs dont aucun jugé dangereux, les chances d'ouvrir le pointage sont restreintes. Zachary Riel est venu à quelques centimètres d'ouvrir la marque à la 15e minute de jeu, frappant la barre horizontale et Simon Lafrance a aussi été dangereux pour les visiteurs, mais là s'arrêtent les émotions, si ce n'est qu'Alexis Lafrenière et Olivier Mathieu se sont souhaité la Bonne Année à 19:39 pour se mériter une mineure chacun. C'est donc 0-0 après 20 minutes et les lancers sont de 12-4 pour Rimouski, à savoir 2-1 dans les tirs dits dangereux.

LES TIGRES EN AVANCE

La deuxième période n'a pas offert beaucoup plus d'émotion à partager avec les amateurs, Avantage numérique aux Tigres à 1:52 et Egor Serdvuk a eu toute une chance de marquer, mais Tristan Bérubé a fait un arrêt très apprécié de la foule. À 5:45, Jordan Lepage entre en collision avec le gardien adverse et sera puni pour obstruction. Sauf que Zachary Riel vient au-devant et insiste pour lui faire justice, ce qui résulte en un combat que Riel regrettera certainement. La surprise est que Riel n'a que 5 minutes au lieu d'une mineure et d'une inconduite comme instigateur en surplus.

Cet incident a eu comme suite un soubresaut chez l'attaque, mais sans plus. Au point qu'en milieu de période, les lancers sont de 3-1 pour l'Océanic. Jeffrey Durocher a eu une superbe chance à 14:16. Par la suite, un revirement en zone adverse a permis aux Tigres d'y aller d'un 2 contre 1, menant au but d'Olivier Mathieu (15e). Bérubé n'y pouvait rien. La deuxième se termine 1-0 pour les visiteurs. Les tirs sont de 6 pour les Tigres pour 10 après 40 minutes de jeu tandis que l'Océanic en a 7 pour 19. Les tirs dangereux dans cette période sont de 5-3 pour l'Océanic.

PROLONGATION… Ne sont pas de l’alignement de l’Océanic pour le match de ce jour Eliott St-Pierre, Frédéryck Janvier et Zachary Massicotte… Ne sont pas de l’alignement des Tigres pour le match de ce jour Mathieu Sévigny et Samy Paré… Le gardien débutant pour l’Océanic est Tristan Bérubé pour une 26e présence (9-11-3-0) et des moyennes de 3,12 et ,910 … Le gardien débutant pour les Tigres est Tristan Côté-Cazenave (8-9-0-1) avec des moyennes de 2,92 et ,909… Les deux arbitres du match sont Éric Charron (2) et Dominick Bédard (10)… C’est un 5e match cette saison entre les deux équipes. L’Océanic a gagné ses quatre matchs à date cette saison, à savoir 5-0 et 6-1 à Rimouski, de même que 3-1 et 4-1 à Victoriaville... C’est aujourd’hui la dernière rencontre en saison régulière à Rimouski… L’Océanic visitera à nouveau les Tigres mercredi de la semaine prochaine… Après le match de ce soir, l’Océanic bénéficiera de 3 jours dans match, avant d’amorcer à Victoriaville un périple de 4 matchs en 5 jours, tous sur la route… Alexis Lafrenière est toujours au 1er rang des pointeurs de l’Océanic avec 60 points dont 19 buts… Chez les Tigres, Simon Lafrance est le meilleur pointeur avec 40 points dont 19 buts… Les Tigres sont sur une séquence de 0-6-0-0 alors que Rimouski surfe sur une séquence de 3-0-0-0… À domicile, Rimouski a un dossier de 13-8-0-0 et à l'étranger, les Tigres sont 3-16-0-1… En avantage numérique, Rimouski est 29,9 % en efficacité contre 16,7 % pour les Tigres… En désavantage numérique, Rimouski est efficace à 80,2 % contre 78,9 % pour Victoriaville…

Océanic de Rimouski

©Océanic - FolioPhoto

Christopher Inniss a été blessé dans le match. Onne connaît pas sa condition, On devrait en savoir plus lundi.

INFORMATIONS… Avec sa victoire d’hier contre Sherbrooke, l’Océanic a grimpé au 4e rang de sa conférence avec 53 points, comme Charlottetown 3e avec 53 points. Cap Breton 5e avec 53 points et Moncton 6e avec 53 points. Victoriaville est pour sa part au 7e rang de la Conférence de l’OUEST avec 31 points, 2 de moins que Val-d’Or et que Blainville-Boisbriand. Les deux derniers clubs ont un match en mains sur les Tigres… Patrick Roy dirigeait mercredi soir son 584e match en saison régulière. Il est au 5e rang à ce chapitre, derrière Benoît Groulx (720), André Tourigny (693), Denis Francoeur (656) et Pascal Vincent (619)… Roby St-Gelais du JdeQ nous rappelle qu’avant les matchs de jeudi et la fin de semaine, 61 buts ont été marqués en fusillade en 184 tentatives, pour une efficacité de 33,15 %... Le temps passe vite. Les Remparts de Québec l’ont réalisé lorsqu’hier, ils disputaient un 1 500e match depuis que cette équipe a repris vie en 1997… Certains ont été surpris du congédiement cette semaine de l’entraîneur-chef des Wildcats de Moncton, Darren Rumble. La fiche de l’équipe à ses 17 derniers matchs a été de 5-9-3. On dit que John Torchetti, qui a déjà été avec les Wildcats en 2006-2007, serait le successeur de Rumble… Comptera-t-on le nombre des 20 ans dans une équipe, sans y comprendre les gardiens à compter de la saison prochaine ? Nos infos veulent que ceci ne fasse pas l'unanimité chez toutes les équipes. Dossier à suivre…

STATISTIQUES DU MATCH

But Tigres                   0 – 1 – 1 = 2

But Rimouski             0 – 0 – 0 = 0

Lancers Tigres            4 – 6 – 5 = 15

Lancers Rimouski       12 – 7 – 23 = 42

Lancers dangereux     13 – 6 Rimouski

Mise en jeu                 43 – 19 Rimouski

Mise en échec             16 – 15 Rimouski

Jeu de puissance         0/2 VIC et 0/4 RIM

Assistance                  4 087 personnes

Étoiles : Tristan Côté Cazenave VIC, Cédric Paré RIM et Olivier Mathieu VIC

Multi points Rimouski : aucun

Prochain match Rimouski : mercredi 19 h  à Victoriaville

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média