Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

04 janvier 2019

Jean-Philippe Langlais - jplanglais@lexismedia.ca

La situation dans les urgences de la région est sous contrôle

Civière

©Archives - L'Avantage Rimouski

Seul l'hôpital de Notre-Dame-du-Lac a connu un taux d'occupation au-dessus de 100 % à certains moments pendant la période des Fêtes.

BAS-SAINT-LAURENT. Si certaines urgences connaissent des débordements ailleurs au Québec, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent qualifie la situation de « sous contrôle » dans les établissements hospitaliers de la région.

Vendredi en début d’après-midi, 38 civières sur 55 étaient occupées dans les urgences du Bas-Saint-Laurent. À ce moment, 11 des 12 civières disponibles étaient occupées à l’hôpital de Rimouski. Un seul endroit présentait une situation de débordement, soit l’hôpital Notre-Dame-de-Fatima de La Pocatière, où l’on compte huit civières occupées pour sept disponibles. Ces données évoluent d’heure en heure et sont disponibles sur le site Internet du CISSS.

Pour la période des Fêtes, seul l'hôpital de Notre-Dame-du-Lac a connu un taux d'occupation au-dessus de 100 %, les 26, 29, 30 décembre et 3 janvier. Il n'y a eu aucune attente de plus de 24 heures entre le 22 décembre et le 4 janvier et les taux moyens d’occupation sont demeurés sous les 80 %. « La situation aux urgences est sous contrôle et relativement tranquille », fait savoir la porte-parole du CISSS du Bas-Saint-Laurent, Ariane Doucet Michaud, dans une correspondance à L’Avantage.

Moins de cas de grippe

La saison grippale est bien amorcée au Bas-Saint-Laurent, mais de manière moins agressive que l'année dernière. En date du 3 janvier, 144 cas d'influenza ont été dépistés dans la région, comparativement à 225 cas à pareille date l'an passé. On constate tout de même que les tout-petits sont plus touchés, puisqu’on dénombre 32 cas sur 144 sont chez la clientèle de 0-5 ans.

Le CISSS rappelle que les personnes en bonne santé atteintes d’influenza ou de gastro-entérite sont invitées à demeurer à la maison pour éviter toute propagation. Il est toutefois recommandé de se rendre à l’urgence en cas de symptômes sérieux (incapacité de boire ou manger pendant plusieurs heures, impossibilité de marcher ou de se tenir debout, confusion soudaine, convulsions). Pour les personnes faisant partie d’un groupe vulnérable (enfant en bas âge, femme enceinte, personne âgée, personne atteinte d'une maladie chronique), il peut, dans certains cas, être préférable de consulter.

Si une consultation médicale est recommandée, il est préférable d’aller en cabinet médical ou en clinique sans rendez-vous. Sinon, le service Info-Santé demeure accessible en composant le 811.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média