Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

08 janvier 2019

Réal-Jean Couture - rjcouture2018@gmail.com

Beausoleil très satisfait de ses transactions

Océanic - Transaction

©Archives

Serge Beausoleil a tiré un bilan positifs des transactions réalisées par son équipe.

« Si on fait le bilan des transactions, nous sommes très satisfaits de ce qu’on a fait. Nous ne les aurions pas faits si cela n’avait pas été le cas. Nous sommes une meilleure équipe qu’on l’était. »

Faisant le bilan de la dernière période des transactions dans la LHJMQ, le directeur général de l’Océanic, Serge Beausoleil, déplore toutefois la perte de Mathieu Bizier, un espoir de sa formation qui l’a repêché en 1re ronde l’an dernier. « Ce furent des transactions majeures pour nous que de sacrifier Mathieu Bizier pour aller chercher un gardien de premier plan en Tristan Bérubé. Nous avons énormément confiance en Colten Ellis, mais on voulait plus de profondeur au poste de gardien de but. »

« Nous sommes aussi allés chercher Jeffrey Durocher, un des attaquants les plus intenses du circuit. Il était très en valeur dans le marché, beaucoup d’équipes visaient son acquisition. Et d’aller chercher D’Artagnan Joly qui avait la même valeur que Boudrias qui a été transigé à Cap Breton, c’est un gars de talent. On a eu tellement de succès avec son frère. Nous pensons pouvoir travailler avec lui, l’amener à un autre niveau. Nous avons procédé à une transaction un peu plus mineure en cédant le jeune Bélisle à St John et les choix annoncés ne sont pas exactement la transaction.

Nouveaux joueurs - Océanic

©Sylvie Brisson - L'Avantage Rimouski

D'Artagnan Joly, Tristan Bérubé et Jeffrey Durocher, les trois nouveaux joueurs chez l'Océanic

LE PLAN DE MATCH A ÉTÉ SUIVI

Serge Beausoleil a aussi commenté la période des transactions qui se terminait dimanche. « C’était fou. Nous étions dans le derby visant Teasdale. Mais mettre plusieurs choix de première ronde et nos meilleurs joueurs dans le système qui joueront un rôle très important dès la saison prochaine, on n’était pas prêt à faire ça. Que ces valeurs-là se retrouvent dans la conférence opposée, pour nous, c’est bien correct comme ça tant pour Joël Teasdale que pour Noah Dodson. Nous avons beaucoup de compétition dans notre conférence, et nous voyons ça positivement. »

Serge Beausoleil a bien précisé que les gestes des équipes de la même conférence n’ont pas influencé l’Océanic dans les gestes à poser ou ne pas poser. « Nous avons réagi en fonction de ce qui se passait sur le marché. Nous avions des cibles très précises. Évidemment que nous aurions souhaité avoir les plus gros morceaux, mais dans le contexte actuel, c’était complètement fou. Les équipes les plus en vue n’ont pas de choix jusqu’à 5e ronde et on ne voulait pas nous retrouver dans cette condition pour les trois prochaines années. »

L’Océanic a eu en tête la situation de cette saison, mais aussi des deux prochaines. « Nous avons encore notre choix de première ronde qui est un très bon choix, un 11 ou 12e. Il est très intéressant. Et nous avons une très belle banque de choix l’an prochain et on commence même à accumuler des choix en 2021. On est en très très bonne position par rapport à ce qui s’en vient et je pense qu’à ce jour, notre équipe n’a pas encore montré ses meilleures couleurs et c’est justement là-dessus qu’on va tabler. »

CROIRE AU POTENTIEL DE L’ÉQUIPE

Serge Beausoleil a indiqué que de façon générale, son équipe a pu rencontrer les objectifs qu’elle s’était fixés en début de la période des transactions. « Nous voulions améliorer notre défensive, mais avec du recul, nous avons constaté qu’on se plaint le ventre plein. Nous avons la 3e meilleure défensive en vue dans le circuit. Oui, on peut l’améliorer, on peut l’améliorer à l’interne. On a de bons jeunes qui travaillent dans cette défensive-là. Inniss et Massicotte n’ont que 17 ans et jouent un rôle actif, on a deux très très bons gardiens. On a voulu se donner un peu plus de tonus en offensive et Jeffrey Durocher va nous donner une vingtaine de buts cette année, même chose pour D’Artagnan Joly. Je pense donc qu’on est allé se chercher plus d’offensive. «

L’Océanic a-t-il ce qu’il faut pour atteindre le carré d’as en séries ? « Depuis le début, je crois en nos chances et le plus gros objectif à ce jour est que les joueurs croient en les leurs aussi. C’est là-dessus qu’on va travailler beaucoup. Je n’ai aucun doute à l’effet que l’on peut accomplir de bien belles choses dans les séries éliminatoires, surtout avec la défensive que nous avons, la qualité de nos gardiens. On va mettre les choses en place aussi en attaque. Nous avons une belle offensive, ayant marqué près de 150 buts dans la première moitié de saison. Ce n’est pas à dénigrer. On a de très belles choses à faire avec ça. Je crois beaucoup au potentiel de notre équipe. »

Zachary Massicotte - Océanic

©Océanic - FolioPhoto

Zachary Massicotte, belle prestation pour un 17 ans à la ligne bleue.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média