Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

08 janvier 2019

Alexandre D'Astous - adastous@lexismedia.ca

Les Échos du palais de justice de Rimouski – 7 janvier

Palais Rimouski

©Alexandre D'Astous - L'Avantage Rimouski

Le palais de justice de Rimouski.

Voici quelques décisions prises par le juge de la Cour du Québec, Jules Berthelot, ce lundi matin au palais de justice de Rimouski.

Coupable de voies de fait armés

Un étudiant en technologie de l’Environnement a obtenu une absolution conditionnelle au respect d’une probation de deux ans après avoir plaidé coupable à une accusation de voies de fait armés sur un homme le 26 août 2018 à l’extérieur près du bar La P’tite Grenouille. « L’accusé a mis une paire de ciseaux sous la gorge de la victime qui est parvenue à le repousser. Monsieur a quitté et les policiers l’ont intercepté sur la piste cyclable. Il était fortement intoxiqué par l’alcool », rapporte l’avocate de l’accusé, Me Caroline Bérubé. Cette dernière a plaidé que son client avait effectué un suivi psychologique et un suivi auprès de L’Estran pour ses problèmes d’alcool. « Mon client a compris ses problématiques. Il est sans antécédent judiciaire et ses possibilités de trouver un emploi dans son domaine seraient fortement affectées par une condamnation ». Le juge Berthelot impose à l’accusé le versement d’un don de 1 000 $ au Centre d’aide aux victimes d’actes criminels (CAVAC) de Rimouski. Il lui est également interdit d’être en possession d’armes et de consommer de l’alcool pour la durée de la probation.

Travaux communautaires convertis en amende

Le juge Berthelot accepte de convertir les 150 heures de travaux communautaires imposés à Gregory Vassor en une amende de 2 000 $. L’homme a expliqué être en mesure de payer une amende avec l’aide de ses parents et ne pas être en mesure d’exécuter les travaux, car il souhaite retourner sur l’Île-de-la-Réunion, d’où il est originaire. L’amende prendra la forme d’un don de 2 000 $ à la Maison Marie-Élisabeth.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média