Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

09 janvier 2019

Jean-Philippe Langlais - jplanglais@lexismedia.ca

Le gouvernement a livré la marchandise, selon la ministre régionale

Marie-Ève Proulx

©gracieuseté

La ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable des régions de la Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, Marie-Eve Proulx, lors de son assermentation.

PREMIER BILAN. La ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, Marie-Ève Proulx, souligne que les 100 premiers jours de la Coalition Avenir Québec au pouvoir ont été marqués par la réalisation de plusieurs engagements électoraux.

Celle qui porte aussi le chapeau de ministre déléguée au Développement économique régional, en plus d’être responsable de trois régions (Chaudière-Appalaches, Bas-Saint-Laurent et Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine), estime que le gouvernement caquiste a livré la marchandise et a assuré une transition dans l’ordre. Selon elle, le nouveau gouvernement a un premier bilan enviable.

Marie-Ève Proulx soutient que trois projets de loi majeurs ont été déposés à l’Assemblée nationale. Ceux-ci permettront notamment de modifier le processus de nomination au Directeur des poursuites criminelles et pénales, à la Sûreté Québec et à l’Unité permanente anticorruption, de resserrer l’encadrement sur le cannabis et de baisser les taxes scolaires. Un plan a aussi été déposé pour réduire les cibles d’immigration.

« Nous avons présenté un plan aux Québécois et nous leur avons offert une transition ordonnée, en démontrant qu’un gouvernement peut être efficace. Nous avons toujours à l’esprit de remettre plus d’argent dans le portefeuille des familles tout en agissant sans tarder sur les dossiers prioritaires. Les régions sont au cœur de notre engagement politique et comme notre premier bilan le prouve, nous réussirons à favoriser le développement économique régional qui avait été gravement délaissé par le passé » affirme Mme Proulx.

Dans son premier bilan, le gouvernement indique que des démarches ont été entreprises en vue de la mise en place d’une politique nationale des proches aidants avec la tenue d’une journée de consultations réunissant des proches aidants et des organismes des quatre coins du Québec. Il rappelle aussi la création d’une allocation familiale et d’un nouveau crédit d’impôt pour les aînés lors de la récente mise à jour économique. Marie-Ève Proulx souligne l’ouverture de son gouvernement qui a reconnu le Parti québécois et Québec solidaire comme groupes parlementaires.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média