Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections fédérales

Retour

06 octobre 2019

Alexandre D'Astous - adastous@lexismedia.ca

Des traces de La Meute devant le bureau de campagne de Chantal Pilon

Campagne électorale

La Meute Chantal Pilon

©Gracieuseté

La marque caractéristique de La Meute devant le local de Chantal Pilon.

Le groupe de pression La Meute a laissé ses traces caractéristiques à l’entrée du bureau de campagne de la candidate libérale dans Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques, Chantal Pilon, à Rimouski, dans la nuit de samedi à dimanche.

Si l’équipe de la candidate dénonce ce geste, Pierre-Luc Lévesque, assure qu’il n’est pas question de se laisser intimider. « Chantal fait campagne pour un Québec ouvert et inclusif. C’est probablement pour cela que nous sommes ciblés par La Meute. La visite de notre chef, Justin Trudeau, vendredi à Saint-Anaclet, semble avoir attisé les passions. Comme nous sommes en bonne position pour être élus, ça déplait à certaines personnes. Nous déplorons ce geste et nous demandons aux autres partis d’en faire autant. Il semble que nous sommes aussi le parti ayant le plus de pancartes vandalisées dans la circonscription ».

Pierre-Luc Lévesque signale que la GRC est intervenue vendredi lors de la visite de Justin Trudeau pour un événement relié à la Meute et qu'un dossier aurait été ouvert.

Commentaires

6 octobre 2019

steeve

Pas terrible comme geste. Jamais je ne cautionnerai un tel geste. Tu aimes où tu n'aimes pas mais tu n'es pas obligé de réduire au silence celui qui tu n'aimes pas.

7 octobre 2019

Pierre Rioux

Manque de civisme au même titre que les barbouilleux de pancartes....

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média