Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

09 octobre 2019

Réal-Jean Couture - redactionrimouski@lexismedia.ca

Trop de punitions agacent Serge Beausoleil

Océanic

Jeffrey Durocher

©Océanic - FolioPhoto

L’attaquant de 20 ans, Jeffrey Durocher (93), a allégé la pression sur ses épaules en marquant en fin de semaine son premier filet de la saison. Comme l’an dernier (photo), il a été très impliqué dans le match à Victoriaville.

Zachary Bolduc, 1er choix de L’Océanic (14e) au dernier repêchage de la LHJMQ, a finalement offert une entrée remarquée dans la LHJMQ, alors que l’équipe disputait une séquence de trois matchs en trois jours sur la route.

Sans même connaître un seul entraînement régulier avec sa nouvelle formation, le # 15 de Rimouski a marqué son premier but dans la LHJMQ dans les premières minutes (6:54) de son premier match à Sherbrooke vendredi et a récidivé à son 3e match, dimanche à Victoriaville, en 3e période, après avoir été victime d’un vicieux coup à la tête tard en 2e période. Il a lui-même marqué pendant le jeu de puissance découlant de cette infraction.

« C’est un geste que je n’ai vraiment pas aimé. Un coup directement à la tête et on est chanceux qu’il n’y ait pas de blessure là-dessus, parce que ce n’était pas beau. » Quant à son but marqué pendant l’avantage numérique découlant de cette agression, « Lafrenière lui a servi une passe de toute beauté. » De son jeune joueur, Serge Beausoleil indique qu’il a vu une belle progression dans le match de dimanche.

Après deux matchs difficiles à Sherbrooke et Blainville-Boisbriand en fin de semaine, L’Océanic s’est bien repris avec un match « A » dimanche à Victoriaville dans un gain de 4-1, son meilleur match de la fin de semaine, qui repousse les revers dans les deux premiers matchs. Il faut dire que dimanche, l’équipe a montré son identité en bougeant les patins et montrant de la vitesse.

« Nous avions beaucoup plus d’acuité dans nos décisions, autant dans nos sorties de zone que dans notre échec avant et c’est un rythme qu’on a maintenu malgré les pénalités. Trop de pénalités (dimanche), la plupart accidentelles. Cette année, c’est notre cheval de bataille de ne pas être l’équipe la plus punie de la ligue. Or nous avons 8 désavantages à Sherbrooke vendredi et 9 à Victoriaville. C’est beaucoup trop pour moi. »

Bien sûr que la façon de jouer le désavantage numérique dimanche, ne donnant aucun but en 9 désavantages et même en venant à un cheveu de marquer 2 ou 3 buts dans ces désavantages, donne un message aux équipes adverses. « Il est certain que du côté de Victoriaville, on a tenté de forcer des choses à certains moments, mais nous avons des échappées de Lafrenière et de Zavgorodniy. Ils ont bien joué en désavantage aussi. Intéressant de voir que nos éléments peuvent jouer dans toutes les situations. C’est un peu ce qui se passe dans le moment. Content aussi pour Durocher qui a finalement brisé la glace. Ça lui fera une tonne de moins de pression sur les épaules. »

Il est vrai que Jeffrey Durocher a certes joué un e ses meilleurs matchs de la saison à ce jour. « Et il y a plusieurs gars à qui on peut décerner des mentions dans le match de dimanche. » Et ça livre quel message à l’équipe et aux adversaires, que d’avoir relancé l’équipe de cette façon, contre une équipe reposée ?

« Il faut rester humble dans la victoire et pragmatique dans la défaite. On jouait dimanche un 4e match en 5 jours et les gars sont allés chercher les énergies qui leur restaient et c’est très bon signe. On avait l’air d’un club beaucoup plus vif et j’apprécie ça. Quant à vendredi prochain, ils (les Tigres) vont se préparer et on va se préparer de notre côté et il faudra être prêt pour jouer un autre fort match encore. »

Les Tigres de Victoriaville sont donc de nouveau au menu de l’Océanic vendredi, mais à Rimouski cette fois, avant que l’équipe de toute une région se déplace dimanche à Chicoutimi pour un premier affrontement cette saison.

Enfin, nonobstant les deux revers sur la route en fin de semaine, l’Océanic a vu deux des leurs être sélectionnés sur l’équipe d’étoile de la LHJMQ pour la dernière semaine, à savoir Alexis Lafrenière et Cédric Paré, qui occupent le premier et le deuxième rang des pointeurs du circuit.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média