Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections fédérales

Retour

11 octobre 2019

Jean-Philippe Langlais - jplanglais@lexismedia.ca

Guy Caron propose des bonifications au régime d’assurance-emploi

Campagne électorale 2019

Guy Caron Michel Dubé

©Jean-Philippe Langlais - L'Avantage Rimouski

Les mesures en assurance-emploi proposées par le candidat néodémocrate Guy Caron, sont bien accueillies par le coordonnateur d’Action populaire Rimouski-Neigette, Michel Dubé.

Le candidat du Nouveau parti démocratique (NPD) dans Rimouski-Neigette – Témiscouata – Les Basques et député sortant, Guy Caron, propose une amélioration du régime d’assurance-emploi, notamment pour les personnes touchées par le cancer ou une maladie chronique.

Le candidat néodémocrate dénonce le fait que les personnes qui luttent contre la maladie n’ont droit qu’à 15 semaines de prestations. Un gouvernement du NPD augmenterait la durée des prestations d’assurance-emploi pour cause de maladie à 30 semaines dans une première année de mandat et à 52 semaines d’ici quatre ans. « C’est tout à fait ridicule d’exiger à une personne qui se fait traiter pour le cancer de retourner au travail après moins de quatre mois. C’est illogique. On doit s’assurer que le programme d’assurance emploi réponde bien aux besoins. Présentement, il faut reconnaître qu’il y a des lacunes importantes », affirme M. Caron.

Sans donner officiellement son appui au NPD, le coordonnateur d’Action populaire Rimouski-Neigette, Michel Dubé, approuve cette mesure. « On doit améliorer le système d’assurance-emploi pour s’assurer que les personnes ne tombent pas sur l’aide sociale. L’assurance-emploi, c’est peut-être en moyenne 400 $ par semaine. Avec l’aide sociale, la personne tombe à 669 $ par mois. Elle ne peut plus avoir le même train de vie », dit-il.

Guy Caron propose aussi des modifications à l’assurance-emploi pour les travailleurs saisonniers. Il réclame la permanence du projet pilote des cinq semaines de prestations supplémentaires pour les régions où il y a un haut taux de travail saisonnier. L’instauration d’un seuil d’admissibilité universel à 360 heures, une augmentation du taux de prestation de 55 % à 60 % et la protection du compte d’assurance-emploi sont aussi proposées.

Quant aux défis liés à l’actuelle rareté de la main-d’œuvre, Guy Caron propose deux solutions immédiates. La réduction massive des pénalités imposées aux rentes et pensions des retraités désirant retourner au travail est envisagée. Le NPD entend aussi procéder à une réforme du programme de travailleurs étrangers temporaires.

«Nous avons des travailleurs d’Amérique centrale travaillant sur des fermes dans le Bas-Saint-Laurent. On devrait pouvoir leur assurer protections et salaires similaires aux travailleurs canadiens, ainsi que d’une résidence permanente accélérée pour eux et leur famille immédiate s’ils s’engagent envers leur employeur pour un minimum de cinq ans », estime M. Caron.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média