Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections fédérales

Retour

16 octobre 2019

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

Guy Caron propose une solution au problème de couverture cellulaire

AGENCE FÉDÉRALE D’INVESTISSEMENT EN CELLULAIRE

guy caron

©Adeline Mantyk - L'Avantage Rimouski

Guy Caron

Le député sortant et candidat du Nouveau parti démocratique (NPD) dans Rimouski-Neigette—Témiscouata—Les Basques, Guy Caron, propose la création d’une agence fédérale d’investissement de la téléphonie mobile comme solution au problème de couverture cellulaire.

Cette agence serait financée par l’ensemble des entreprises de télécommunications en proportion de leurs parts de marché. Ce financement serait une condition pour l’obtention ou le renouvellement de leur licence et les entreprises céderaient également les fréquences non utilisées à l’agence.  « C’est la solution à ce qui constitue un échec du marché. Bell, le plus gros joueur de la région, refuse d’assumer tout le risque de l’investissement, qui peut aller jusqu’à 750 000 $ par tour, alors que ses concurrents pourraient tout simplement vendre leurs forfaits via ces tours », affirme Guy Caron.

Le candidat croit qu’une telle agence pourrait être mise sur pied en un seul mandat et pourrait commencer à investir dans des régions comme le Témiscouata dès les prochaines années. « Celle-ci relèverait du fédéral, mais conserverait son indépendance pour éviter que les décisions ne soient politisées. La création d’une agence est une solution gagnant-gagnant, puisque nous répartissons le risque dans toute l’industrie, mais toute l’industrie en bénéficiera ».

Solutions irréalistes

M. Caron soutient qu’il est le seul à proposer un plan réalisable dans un avenir proche, estimant que les solutions prônées en la matière par les Libéraux et le Bloc sont irréalistes et vouées à l’échec. « La candidate libérale propose d’étendre le programme Brancher pour innover, qui existe actuellement pour le déploiement de la fibre optique et d’Internet haute-vitesse. Bell n’a jamais utilisé ce programme pour l’Internet au Témiscouata. Ce sera aussi un échec pour le téléphone cellulaire. Quant au Bloc québécois, il propose de créer un CRTC québécois, une structure que François Legault ne demande pas et qui prendrait 10 ou 20 ans avant d’être en fonction. »

Commentaires

16 octobre 2019

Gervais Fillion

que les villages ou passent une fibre optique s'installent dans les clochers des eglise des "repeater cellulaire" .la techno existe deja

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média