Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

16 octobre 2019

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

Une journée pour rapprocher diffuseurs et intervenants scolaires à Rimouski

VITRINES JEUNES PUBLIC DU ROSEQ

Noémie Darisse

©Adeline Mantyk - L'Avantage Rimouski

L'agente de diffusion jeune public pour le ROSEQ, Noémie Darisse.

Le Réseau des organisateurs de spectacles de l’Est du Québec (ROSEQ) souhaite renforcer le maillage entre diffuseurs, artistes et intervenants du réseau scolaire et tenait pour ce faire une journée jeune public ce mercredi, à l’école Paul-Hubert de Rimouski.

En plein cœur de sa 28e Rencontre d’automne, qui bat son plein jusqu’à dimanche à Rimouski, le ROSEQ a choisi de mettre l’accent sur le développement des jeunes publics lors de l’événement. Cette année, le ROSEQ a décidé de tendre une main aux intervenants scolaires.

Ce mercredi matin, une table ronde d’intervenants s’est penchée sur les sorties scolaires. « On a invité des intervenants scolaires de tout l’Est du Québec et des diffuseurs du ROSEQ à y participer pour discuter des réalités de tous et susciter les échanges. Notre objectif est d’amplifier le maillage, de voir comment développer une alliance culture-éducation forte sur tout le territoire. », explique l’agente de diffusion jeune public pour le ROSEQ, Noémie Darisse.

Et la réponse a été très bonne, selon l'agente de diffusion. « On a eu une quinzaine d’intervenants scolaires et il y a 14 commissions scolaires dans l’est, on a reçu des directions d’établissement, enseignants, techniciens en loisirs, professionnels, c’était très large. En tout, près de 50 personnes ont assisté au panel de discussions. »

Les diffuseurs, avec les intervenants scolaires et des élèves de l’école Élisabeth-Turgeon et de l’école Paul-Hubert, ont assisté ensuite à quatre vitrines en après-midi, deux pour les 5-12 ans, « Respire par le nez » (danse) et Kid Kouna (chanson, et deux pour adolescents, Vox (danse) et Le poids des fourmis (théâtre).  « Ces spectacles sont appelés à circuler, s’ils sont sélectionnés, sur tout le territoire de l’Est. On voulait leur permettre de voir des vitrines ensemble. »

Les vitrines jeunes public ont mis en scène, entre autres, un extrait du spectacle Respire par le nez

©Adeline Mantyk - L'Avantage Rimouski

Les vitrines jeunes public ont mis en scène, entre autres, un extrait du spectacle Respire par le nez.

Volonté politique

Mme Darisse explique que le moment est propice à miser sur une alliance culture-éducation, puisque le gouvernement québécois vient de débloquer, cette année, un montant de 32,5 M$ pour les sorties culturelles : « C’est du jamais vu d’avoir autant d’argent. L’an passé, c’était 8,9 M$ pour tout le Québec, ça explose. Ça se traduit, entre autres, par une mesure qui permet aux écoles publiques de faire deux sorties scolaires par année. On veut vraiment bien positionner les activités des diffuseurs qui s’adressent à un public scolaire et faire passer le message qu’il y a des sorties scolaires de qualité dans la région, c’est accessible, pertinent et fait par des professionnels qui ont à cœur l’épanouissement des élèves. »

Mme Darisse ajoute que la très large majorité des 32 diffuseurs du ROSEQ bâtissent une programmation jeunesse pour permettre aux jeunes de côtoyer la culture. « Les diffuseurs investissent beaucoup d’énergie pour mettre en place une programmation jeunesse cohérente avec une direction artistique forte. C’est excessivement important chez un diffuseur, car ce ne sont pas tous les parents qui emmènent leurs enfants voir des spectacles, c’est souvent une opportunité démocratique de permettre la rencontre entre les élèves et les arts vivants. Je suis convaincue que ça permet de découvrir des passions et de susciter des vocations. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média