Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

18 octobre 2019

Réal-Jean Couture - redactionrimouski@lexismedia.ca

L’Océanic l’emporte 2-1 à Québec

Raska et Belliveau sont les buteurs

Zachary Massicotte

©Océanic FolioPhoto

Zachary Massicotte a bloqué plusieurs lancers des Remparts.

Menant 2-0 après deux périodes avec un avantage de 34-6 dans les lancers, l’Océanic a joué avec le feu en 3e, concédant 5 avantages numériques dont un deux hommes pour 1:56 et c’est pendant ce double désavantage que les hommes de Serge Beausoleil ont vu la meilleure attaque massive de la ligue marquer, le 6e de la saison de Félix Bibeau à 7:33.

Rimouski n’a pas paniqué suite à cette séquence et bien su se défendre par la suite, pour finalement l’emporter 2-1 au Centre Vidéotron devant 9 462 personnes. Patrick Roy a retiré son gardien avec 2:14 à faire et Lafrenière deux fois et Paré une fois ratent des tentatives pour confirmer la victoire. Quelques joueurs se sont échangés des vœux et se sont donné rendez-vous dimanche alors que les deux équipes se reverront, mais à Rimouski cette fois, dans la semaine des rivalités. Rimouski, invaincu à domicile, recevra Québec invaincu sur la route. On voit d’ici la rivalité qui se poursuivra.

GROS MATCH POUR PLUSIEURS, DONT MASSICOTTE

 Serge Beausoleil avait le sourire facile après cette victoire difficilement arrachée. « Vraiment fier des gars qui sont sortis en première très très fort, et en deuxième très très fort. En troisième, il y a des pénalités qui nous ont fait très très mal, mais à part le 5 contre 3, on a stoppé une des meilleures attaques massives du circuit avec Sherbrooke. Zachary Massicotte a bloqué je ne sais combien de lancers. Ce fut un bon match et si Pagliarulo n’est pas là, il n’y a pas de match. »

Serge Beausoleil est d’accord avec le fait que sa formation ne s’est pas comportée comme une équipe avec un fort groupe de jeunes joueurs qui jouaient devant près de 10 000 personnes. « J’ai apprécié énormément comment les jeunes ont joué ce soir, comment les vétérans ont mené ça aussi. Il est certain que le trio Lafrenière – Paré – Zavgorodniy n’a pas de point, c’est correct qu’il y en ait d’autres qui marquent des buts, qui nous donnent des victoires aussi. Après deux périodes, nous avions 34 tirs contre 6. C’est très évocateur. »

Sauf qu’une telle situation rend la 3e période dangereuse pour Colten Ellis, limité à 6 rondelles en 40 minutes. De fait, il a reçu pratiquement ses tirs en 2e après la 16e minute de jeu. « C’est très très difficile de garder les buts. En 2e, il a été 16 minutes à se geler les pieds. Cela prit de la concentration et il l’a fait de belle façon et cela a pris un beau tir de Bibeau pour le battre. Somme toute, je te dirai que je suis très fier des gars. »

Et si les buts de Jeffrey Durocher se sont fait attendre – non sans de multiples efforts – il n’en demeure pas moins que le voici avec un 2e but en deux matchs. Il semble prendre le dessus sur ses malchances. « Ce trio de Collin – Durocher – Ouellet a été dans leurs faces (Remparts) toute la soirée à provoquer des revirements. Il aurait pu marquer 5 ou 6 buts. Je leur lève mon chapeau. Un très bon match de leur part. »

L’Océanic entre à la maison peu après minuit et se reposera avant de commencer sa préparation pour la visite des hommes de Patrick Roy dimanche à 15 h.

RASKA LANCE ET COMPTE

L’Océanic a nettement dominé la première période, profitant d’ailleurs de 5 pénalités mineures contre aucune et profitant de la 4e pénalité aux locaux. Les visiteurs ont pris les devants sur un superbe jeu de Cole Cormier à Adam Raska devant le but et sur réception, il vient à bout de Carmine Anthony Pagliarulo et c’est son 4e de la saison. Une passe à ajouter à Zachary Massicotte à 13:19 alors qu’il restait 1:38 à faire dans un jeu de puissance de 4 minutes.

Mais si on explique la domination de L’Océanic par ses jeux de puissance, il faut dire que les Remparts ont joué plus embrouillés que les visiteurs, qui n’ont d’ailleurs pas été menaçants à leur premier jeu de puissance à 15:59. Notons un poteau franc de Félix Bibeau qui a suscité des murmures dans les gradins. C’est donc 1-0 pour L’Océanic et les tirs sont de 16-3 pour les hommes de Serge Beausoleil qui étaient prêts pour ce match.

UN DEUXIÈME POUR BÉLIVEAU

On se dirigeait vers une feuille de pointage vierge en 2e période jusqu’à ce que Mikael Martel écope d’une punition en zone adverse pour avoir fait trébucher à 16:21. Un 2e jeu de puissance dans le match pour la meilleure attaque massive du circuit, mais L’Océanic ferme le jeu. Et entrant dans la dernière minute de jeu, les visiteurs ont doublé leur avance sur leur 34e tir, celui d’Isaac Béliveau pour son 2e de la saison, aidé de Vincent Martineau et Cédric Paré. Pagliarulo a paru bizarre sur ce but, alors que le tir de Béliveau provenait de quasi la ligne bleue. Des attaques en grand nombre de L’Océanic dans cette période, dont quelques 2 contre 1, mais le gardien n’a pas collaboré avec son ancienne équipe. C’est donc 2-0 Rimouski après la 2e, avec 18-3 dans les lancers pour un total de 34-6. Colten Ellis est quasi en congé, et ça, c’est très dangereux. Faudra être alerte en 3e.

PROLONGATION…

Ne jouent pas pour Rimouski le joueur blessé Anthony D’Amour et les joueurs retranchés que sont Christophe Chiasson, Luka Verreault, Antoine Leblanc et Frédéryck Janvier… Ne jouent pas pour les Remparts les joueurs retranchés Nicolas Lavoie, Dylan Shives et Aleksei Sergeev… Gardien débutant pour L’Océanic – Colten Ellis (7-1-1-1) avec des moyennes de 2,55 et ,913… Gardien débutant pour les Remparts – Carmine Anthony Pagliarulo ( 6-2-0-0) avec des moyennes de 2,98 et ,904… Avant les matchs de ce soir dans la LHJMQ, Alexis Lafrenière dominait les pointeurs avec 29 points, devant Cédric Paré avec 25 et Dmitry Zavgorodniy… Toujours avant les matchs de ce soir, Félix Bibeau des Remparts était au 6e rang des pointeurs avec 18 points dont 5 buts tandis qu’Anthony Gagnon est au 13e rang avec 15 points dont 7 buts… Le 58 de Rimouski, le défenseur de L’Océanic, Isaac Béliveau, domine les recrues du circuit avec 15 points dont un but. Il est au 16e rang des pointeurs… Québec était au 3e rang du classement général (8-2-0-0) avec 16 points et Rimouski au 5e rang (7-2-1-1) avec 16 points. Québec a un match en mains… Rimouski est sur séquence de victoires de suite et Québec une séquence de 6 gains d’affilée… Pour les 10 derniers matchs, Rimouski est 7-2-1-0 tandis que Québec est 8-2-0-0… Québec a le meilleur avantage numérique du circuit avec 35,7 % d’efficacité, tandis que Rimouski est au 5e rang avec 26,4 %... Québec est au 7e rang d’efficacité en désavantage numérique avec 82,6 % d’efficacité, tandis que Rimouski est au 8e rang avec 80,4 %... Québec est au 3e rang pour le nombre de minutes de punition avec 145, alors que Rimouski est au 8e rang avec 132 minutes. On sait que mercredi soir, pour une très rare fois, L’Océanic n’a écopé d’aucun désavantage numérique…

STATISTIQUES DU MATCH

But Rimouski              1 – 1 – 0 = 2

But Remparts              0 – 0 – 1 = 1

Lancers Rimouski       16 – 18 – 4 = 38

Lancers Remparts       3 – 3 – 9 = 15

Lancers dangereux     10 – 5 Rimouski

Mise en jeu                 38 – 22 Québec

Mise en échec             19 – 17 Québec

Jeu de puissance :       1 / 5 RIM et 1 / 6 QUÉ

Arbitres : Pascal St-Jacques (3) et Mathieu Binette (18)

Assistance :                 9 462 personnes

Étoiles : Carmine-Anthony Pagliarulo QC, Adam Raska RIM et Zachary Massicotte RIM

Prochain match Rimouski : à domicile dimanche 20 octobre à 15 h contre les Remparts de Québec

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média