Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

20 octobre 2019

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

Du Chœur Apollo au Chœur de Rimouski : 50 ans de chant choral à Rimouski

ANNIVERSAIRE

Élisabeth Beaudoin et Paul-Émile Paré

©Adeline Mantyk - L'Avantage Rimouski

La présidente actuelle du Chœur de Rimouski, Élisabeth Beaudoin, en compagnie de Paul-Émile Paré.

Le chœur de Rimouski souligne cette année son demi-siècle d’existence. Retour sur les débuts de cette chorale avec un de ses fondateurs, le compositeur rimouskois Paul-Émile Paré. 

M. Paré, qui a écrit et arrangé des dizaines de pièces pour chorales jusqu’en 2016, explique que toute l’histoire a commencé alors qu’il était jeune curé au séminaire : « J’avais un goût pour la musique et le chant choral, les Compagnons de la chanson et les Compagnons de la musique étaient passés dans la région. On avait eu un « kick » (coup de foudre) pour ça. Plus tard, Georges Beaulieu, un autre prêtre, a fondé l’Octuor, huit gars. Il a disparu et mon confrère Euclide Ouellet a pris la relève. C’est devenu la chorale des Joyeux écoliers du séminaire de Rimouski de 1967 à 1969. »

M. Paré s’est ensuite retiré et lorsqu’il est revenu, son ami Euclide Ouellet, alors responsable du service aux étudiants du Cégep de Rimouski, lui a demandé de créer une chorale : « Il voulait que les jeunes aient un groupe d’appartenance autre que scolaire. On a fonctionné dès 1969 sous l’appellation Apollo, on était environ 40. C’était une chorale destinée aux jeunes du Cégep d’abord, mais ça a été ouvert immédiatement au public de Rimouski. » Les quatre fondateurs en sont Euclide Ouellet, Paul-Émile Paré, Yolande Morin, et Claudette Lauzier.

La Mouette aux yeux noirs

©Adeline Mantyk - L'Avantage Rimouski

M. Paré écrivait les paroles et la musique de ses pièces. Ici : La Mouette aux yeux noirs. Cycle gaspésien.

Le premier nom du Chœur de Rimouski, Apollo, vient du nom de la fameuse mission du programme spatial américain au cours de laquelle, pour la première fois, des hommes ont marché sur la Lune en 1969, et en même temps, du surnom de M. Paré, « Polo », qui l’a dirigé pendant de nombreuses années. « Au début, on puisait dans le répertoire français et le folklore québécois. Je voulais un éventail rejoignant les goûts des choristes et du public. On chantait les meilleures chansons françaises qui nous arrivaient, avec des incursions dans les chants classiques », raconte M. Paré. Après lui, d’autres chefs de chœurs se sont succédé, Jean-Pierre Gagnon, Claude-Robin Pelletier, Yannick Gagnon et Hugues Laforte-Bouchard, depuis tout juste 10 ans. 

En 2019

La présidente du Chœur de Rimouski, Élisabeth Beaudoin, explique qu’aujourd’hui associé avec l’Orchestre symphonique de l’Estuaire pour former, avec le Chœur de chambre de Rimouski, le Chœur symphonique de l’Estuaire, le chœur de Rimouski chante des œuvres comme la 9e Symphonie de Beethoven, du répertoire de Mozart, des airs d’opéra italiens ou des pìèces comme Carmina Burana de Carl Orff.

Si la difficulté à recruter des jeunes au sein de ses rangs se fait ressentir, Mme Beaudoin n’est toutefois pas inquiète pour l’avenir du chœur. « On est 50, ça se maintient depuis que je suis là, en 2002, il ya des choristes qui paretent, d'autres qui arrivent. Les plus jeunes ont près de 40 ans et ça va jusqu’à 91 ans ! Il nous reste aussi deux choristes du temps d’Apollo, Mariette Lebel et Pauline Michaud. Ça fait 40 ans qu’elles chantent dans le chœur. »

Mme Beaudoin affirme également que la vocation sociale du chœur a toujours demeuré : « Je suis là depuis 2002 parce que je trouve que ça fait tellement de bien le chant choral. Le choeur regroupe toutes sortes de gens, des médecins, des retraités, des professionnels. On est tous au même niveau, on a tous le même but, chanter et que ce soit harmonieux. »

Un grand concert-brunch

De son côté, âgé aujourd’hui de 89 ans, M. Paré se réjouit de tout le chemin parcouru et estime que le chœur a encore de bien belles années devant lui. Il sera d’ailleurs des réjouissances du 50e anniversaire ce samedi 26 octobre à l’occasion d’un brunch et concert dès 10 h à la Maison de mon Père (ancienne église Saint-Yves). Le chœur y présentera, sous la direction de Hugues Laforte-Bouchard, une rétrospective de ses 50 dernières années en chanson, en commençant par une œuvre écrite par M. Paré, « Mouette aux yeux noirs », puis des airs d’opéra, des chants profanes et religieux Haendel, Mozart, Orff, des pièces telles que « You’ll never walk alone » ou « How Beautiful upon the Mountains », représentant chacune à leur manière un pan de l’histoire musicale du chœur.

La soliste mezzo-soprano Lucie Gendron fera partie du concert, tout comme les musiciens Line Croft (piano), Élise Lavoie et Florence Vincent (violon), Line giasson (alto), James Darling (violoncelle) et Julie Quimper et Gabriel Dionne (percussions).

Les billets sont en vente auprès des choristes et chez Audition Musik et à La Chandaillerie. Informations : Mariette Lebel au 418-723-3512.

 

Commentaires

20 octobre 2019

Lise D'amours

J'ai fait partie de cette chorale durant mes années de Cegep de 1970-1973. Je suis contente d'avoir des nouvelles de ce choeur et de monsieur Paré

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média