Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections fédérales

Retour

22 octobre 2019

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

Lendemain d’élection : la Chambre de commerce énonce ses priorités

RIMOUSKI-NEIGETTE

Jonathan Laterreur

©Gracieuseté - CCIRN

Jonathan Laterreur est le coordonnateur concertation et actions locales de la Chambre de commerce et de l'industrie Rimouski-Neigette.

La Chambre de commerce et de l’industrie Rimouski-Neigette (CCIRN) entreprend de travailler sur plusieurs dossiers économiques chers à la région avec le nouveau député fédéral dans Rimouski-Neigette – Témiscouata – Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas.

En premier lieu, de l’avis du coordonnateur concertation et actions locales de la Chambre, Jonathan Laterreur, la couverture cellulaire dans certains secteurs de la région doit être à prioriser : « Pour nous, ça devient urgent, c’est une priorité. Il faut réussir à faire des gains en la matière. Ça devrait bien se passer, carle gouvernement libéral est toujours en place et devrait poursuivre dans la même voie. La question qu’on se pose est de savoir jusqu’à quel point le Bloc québécois va vouloir être de bonne foi, car on veut que les dossiers économiques avancent. »

M. Laterreur indique toutefois que la Chambre est confiante que M. Blanchette-Joncas, qui s'est fait élire sous la banniere du Bloc Québécois, accomplira le travail : « La CCIRN connait déjà Maxime, car il était administrateur pour la Jeune chambre de Rimouski, avec qui nous travaillons main dans la main. »

Industries 4.0

Mais, selon le coordonnateur, la préoccupation de l’heure est sans conteste la numérisation et l’industrialisation technologique : « C’est un enjeu majeur pour les trois prochaines années. On se fait devancer par d’autres économies dans le monde, qui sont plus proactives en la matière. S’imaginer qu’on n’est pas encore branchés dans certaines régions de la Neigette est une tragédie. On ne peut plus faire semblant, Internet, c’est l’avenir pour l’économie. »

En termes de pénurie de main d’œuvre, le coordonnateur estime que quelques petites améliorations, comme l’allégement fiscal pour les personnes en début de retraite désireuses de retourner sur le marché du travail, sont un bon début mais ne suffiront pas. « Il faut prendre le dosser 4.0 de l'industrialisation technologique à bras le corps. Et c’est important que ce dossier-là soit bien mené, car la pire chose qu’on veuille, est de tomber dans une autre problématique et que les emplois ne soient pas relocalisés. La population doit être accompagnée là-dedans, avec des formations gratuites et adaptées. »

La Chambre et ses membres souhaitent enfin soutenir la protection de la gestion de l’offre : « C’est moins notre domaine, mais on soutient les agriculteurs, c’est primordial de trouver une solution, car ils représentent une grande partie de notre économie. »

Commentaires

23 octobre 2019

Pierre-Paul D'Anjou

Il y a un des priorisations qui manquent dans la liste de la chambre de commerce: 1-La finalité de l'autoroute 20 de 3-Pistoles à Bic(Entente Fédéral-Provincial); 2-La rénovation du port de Rimouski (Propriété Fédéral transmis à Rimouski); 3-Le développement la venue d'industries dans le Parc industriel par la Soper;

1 novembre 2019

Gervais Fillion

"1-La finalité de l'autoroute 20 de 3-Pistoles à Bic(Entente Fédéral-Provincial)" ,,,oublier ca le support de la CDC ,Chambre De Commerce.jamais la CDC va travailler pour ca car elle a ben trop peur de perdre des membres,des commerces.Quand les citoyens vont se mettre a voyager,magasiner alors ils vont voir comment ca coute cher a Rimouski.je suis Rimouskois demenager pres de Pohenegamook et jai 2 axes routiers importants et je vs dit qu es est avantageux .Quebec a 2.30hre,le NB a max 1 hres et Rimouski avec la trail a vache de 132 a 1.15-30 dependant des fous sur la route .J'aimerais ca qu on aie eu un autre deputé comme Michele Tremblay qui avait une vrai VISION economique pour Rimouski et lle Bas St-Laurent mais ca n'existe pas,,,,,,actuellement.

6 novembre 2019

Mikael

Monsieur D'Anjou, vous demandez la rénovation du port mais pour y faire quoi? On viens de perdre le sel maintenant déchargé à Cacouna et bientôt ce sera Suncor avec tout le chialage de certains résidents du coin. La seule bonne nouvelle est que le Fédéral va débarrasser le plancher après des dizaines d'années de négligence, Quant à la SOPER, à part organiser des colloques et se promener partout dans le monde, le parc industriel est le moindre de leur soucis. Un coup de balai et pourquoi pas un coup de fouet s'impose dans cette organisation

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média