Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

23 octobre 2019

Jean-Philippe Langlais - jplanglais@lexismedia.ca

Bruno Paradis confiant envers la nouvelle députée élue

Bruno Paradis

©Jean-Philippe Langlais - L'Avantage Rimouski

Le préfet de la MRC de La Mitis, Bruno Paradis.

Appelé à réagir sur le résultat de l’élection fédérale du 21 octobre, le préfet de la MRC de La Mitis, Bruno Paradis, se dit confiant que la nouvelle députée élue, la bloquiste Kristina Michaud, déploiera les efforts requis pour faire avancer les dossiers d’intérêt régional.

« Je suis content de voir que c’est une jeune femme de 26 ans. Ça démontre bien le renouveau de la politique à tous les paliers. De ce que j’ai vu, c’est quelqu’un qui met beaucoup d’énergie et qui a parcouru l’ensemble du territoire. Je suis convaincu qu’elle pourra mettre ses énergies au service des dossiers qu’on a besoin de faire monter jusqu’au gouvernement du Canada », mentionne M. Paradis.

Le préfet identifie déjà deux priorités quant aux enjeux de juridiction fédérale qui ont une incidence sur les municipalités de son territoire. Bruno Paradis souhaite un assouplissement du Programme de la taxe sur l’essence et la contribution du Québec. Il espère que le gouvernement canadien reviendra aux anciens critères qui permettaient aux municipalités d’avoir plus de latitude dans le financement de ses projets d’infrastructure. M. Paradis réclame aussi un meilleur financement du programme Rénovillage de la Société d’habitation du Québec, dont le financement provient de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL).

« La SCHL a fait des coupures dans la dernière année. Non seulement ce programme permettait aux moins bien nantis de faire des travaux d’urgence sur leur maison, mais aussi à des entrepreneurs locaux de travailler. C’est un des dossiers que je vais aborder avec Mme Michaud en tant que préfet. »

Portant aussi le chapeau de président de la Régie intermunicipale de l’Aéroport régional de Mont-Joli, Bruno Paradis estime que l’infrastructure de transport continuera de croître et de se développer même si la nouvelle députée se trouvera sur les bancs de l’opposition. « On est rendu à l’étape où nos projets se défendent tellement bien. On le voit aussi par les voyagistes et transporteurs qui nous interpellent. Ce n’est plus juste une question de vision. C’est réel ce qui se passe. Nous allons nous assurer d’avoir des projets tellement bien ficelés qu’il sera facile de démontrer leur efficacité et leur portée sur le développement de notre territoire », souligne M. Paradis.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média