Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

28 octobre 2019

Charles Lepage - clepage@lexismedia.ca

Vingt-cinq organismes appuient le projet d’ébénisterie communautaire à Rimouski

RÉPONSE TOUJOURS ATTENDUE

Le projet d’ébénisterie communautaire à Rimouski.

©Photo : Unsplash.com

Le projet d’ébénisterie communautaire amorce sa troisième année à Rimouski. La réponse pour le local attendu se fait toujours attendre.

Deux ans plus tard, avec l’obtention de 25 lettres d’appui représentant au-delà de 7000 membres aînés habitants dans le grand Rimouski et plus de 200 personnes (selon un sondage) intéressées à utiliser ce service d’ébénisterie communautaire, les promoteurs attendent toujours une réponse favorable du conseil municipal pour l’implantation de ce projet.

Atelier d'ébénisterie

©Photo : Unsplash.com

Les outils servant à cet atelier devront être achetés avant janvier 2020, sinon la subvention reçue du programme Nouveaux horizons devra être retournée.

De type « Men’s shed », ce service est présent dans plusieurs villes du Québec, dont Rivière-du-Loup. Ce local, tout comme celui d’un mini centre communautaire, pourrait rassembler autour du bricolage et la fabrication de petits objets de menuiserie, une clientèle plus spécifiquement masculine de 50 ans et plus, sans fermer la porte aux femmes qui aiment manier des outils et de l’équipement d’atelier. À ce jour, la charte de création d’un organisme à but non lucratif (OBNL) a été émise, les règlements généraux et les consignes de fonctionnement et de sécurité ont été écrits.

« Une demande a été faite à la Ville en mars 2018 afin de disponibiliser un local. Quelques locaux ont été ciblés depuis, mais les contraintes identifiées par la Ville (mises à niveau de locaux, certificat d’ingénieur, plans et devis, contrôle de la poussière émise, etc.) sont nombreuses à chaque étape et la réponse se fait toujours attendre… », commente Richard Rancourt, copromoteur de ce projet. « On tourne en rond depuis deux ans ! Nous avons reçu en janvier 2019, un montant de 25 000 $ du programme Nouveaux horizons devant servir à l’achat d’équipement de fonctionnement. Cette somme devra être retournée d’ici peu faute de pouvoir réaliser ce projet et il en sera de même pour d’autres sources de financement », ajoute M. Rancourt qui espère une décision imminente, au plus tard à la mi-décembre.

« On invite chaque retraité de la Ville de Rimouski à démontrer aux conseillers des quartiers leur intérêt à voir ce projet se réaliser. »- Normand Pelletier

L’autre promoteur de ce projet, Normand Pelletier, rappelle que le but premier est d’offrir à moindre coût une activité différente dans un lieu permettant aux aînés de sortir de l’isolement. « Vous savez que celui qui bricole dans son sous-sol, dans son garage est isolé, il ne communique pas beaucoup, il n’a pas d’occasion de socialiser, de partager ou de s’ouvrir lorsqu’il est aux prises avec des soucis, d’ordre financier, de famille, d’éloignement, etc.  De là se trouve la mission d’une ébénisterie communautaire, particulièrement à Rimouski dans un contexte du vieillissement de sa population. En somme, c’est de se donner un service public digne d’une municipalité accréditée MADA (Municipalité amie des aînés). »

Commentaires

28 octobre 2019

Carl lamontagne

Es ce que un tour à bois pas trop cher à vendre pour vous aider J attends de vos nouvelles

29 octobre 2019

Richard Rancourt

Nous avons déjà un tour à bois qui fut donné gratuitement, il est entreposé depuis plus d'un an, le temps que la ville se décide

29 octobre 2019

Marie-Christine

Est-ce qu’on pourrait y donner quelques cours ou y aller sans être une aînée?

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média