Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

07 novembre 2019

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

On parle justice climatique à Rimouski pour les Journées de la solidarité internationale

DU 7 AU 16 NOVEMBRE

Manifestation climat rimouski

©Adeline Mantyk - L'Avantage Rimouski

Une mobilisation sans précédent s'est créée à Rimouski à l'occasion de la grève mondiale pour le climat le 27 septembre dernier, revendiquant, entre autres, cette idée de justice climatique.

À Rimouski, le Carrefour international bas-laurentien pour l’engagement social (CIBLES) organise neuf activités pour stimuler la réflexion sur l’enjeu de la justice climatique, dans le cadre des 23e Journées québécoises de la solidarité internationale (JQSI).

Le principe de justice climatique est une notion qui désigne et privilégie des approches éthiques, morales et de justice sur la question de l'égalité face au dérèglement climatique, plutôt que les approches uniquement environnementales ou physiques, comme l’explique la coordonnatrice du CIBLES, Sarah Charland-Faucher : « En d’autres termes, la justice climatique signifie aborder la crise climatique non seulement comme un problème environnemental, mais comme un problème de justice sociale complexe, en plaçant au centre les populations qui sont les plus vulnérables à ses effets. Cela suppose de s’attaquer aux causes profondes de la crise climatique, une approche qui passe par l’information et l’éducation. »

L’humoriste engagé Christian Vanasse, porte-parole national des JQSI cette année, souligne que les changements climatiques sont le résultat et en même temps la source d’inégalités entre pays riches et pauvres, comme l’accès aux ressources, l’industrialisation et le niveau de vie. « Ces crises font les mêmes victimes, les plus vulnérables et ne profitent qu’aux mêmes personnes, les plus fortunées. »

Lancement

Le lancement de la programmation des JQSI aura lieu à Rimouski ce vendredi 8 novembre en formule Cabaret de la solidarité. Le journal le Mouton Noir y fera aussi le lancement de son prochain numéro, qui inclut un dossier spécial sur la justice climatique.

Plusieurs personnes prendront parole et échangeront avec le public présent sur différents sujets en lien avec le thème. Parmi celles-ci, l’écosociologue Laure Waridel, le philosophe Alain Denault, le maire de Saint-Flavie et fondateur du CIBLES, Jean-François Fortin, et l’humoriste Fred Dubé. Également au programme de la soirée, prestation de danse sous la direction d’Emmanuelle Grondin, slam et poésie par Lysanne Picker Paquin et Jeanne-Marie Rugira et, dès 21 h, une soirée dansante par le Collectif événementiel féministe Abondance, avec Dj Bleue Teyss et Dj Axel.

Programme double

Également, un programme double en partenariat avec le Salon du livre de Rimouski proposera une table ronde sur l’enjeu de la justice climatique avec Laure Waridel, l’ingénieure et femme politique Martine Ouellet et le mathématicien et leader social originaire de Centrafrique Damien Kamisse, ainsi qu’une conférence sur la décroissance par le professeur et sociologue Yves-Marie Abraham. Cet événement aura lieu le dimanche 10 novembre dès 12 h 45, à l’hôtel Rimouski.

Informations : 418 723-1880 poste 2495.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média