Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Opinion

Retour

11 novembre 2019

Le scandale et la honte ont une cathédrale

La cathédrale de Rimouski

©Photo : archives L’Avantage

Le 28 novembre prochain marquera le cinquième anniversaire de la fermeture de la cathédrale St-Germain de Rimouski. 

 

« Triste anniversaire

Le 28 novembre prochain marquera le cinquième anniversaire de la fermeture de la cathédrale St-Germain de Rimouski pour des motifs non fondés. La bâtisse est toujours debout et aucune pierre n'est tombée. Tous les moyens ont été pris par les diocésains, individuellement ou via un regroupement de sauvegarde de la cathédrale, pour que l'église soit rouverte et que des travaux normaux d'entretien soient effectués. Les marguilliers de la cathédrale ont tout fait et font tout, par leurs propres moyens à cette fin. Ils n'ont aucun revenu d'opération, l'évêque s'étant arrogé le droit de retirer tout bien et avoir de la fabrique et de les virer à l'évêché et à la paroisse de la Bienheureuse qu'il décréta en catimini le 19 avril 2018. De toute évidence, une opération visant à  décourager les marguilliers et à se débarrasser de la Cathédrale.

L'histoire se répète

Il y a plus de deux mille ans, tout comme Socrate, un philosophe Galiléen nommé Jésus, fut accusé par le grand prêtre du Temple de Jérusalem, parce que trop dérangeant pour le pouvoir religieux, et fut confié au bras séculier pour être jugé et éventuellement condamné. Denis Grondin, le grand prêtre de l'Église de Rimouski, poursuit les marguilliers leur reprochant d'avoir failli à leur tâche et demande à la Cour supérieure, en date du 17 avril 2019,  de juger.

Je suis scandalisé

Depuis cinq ans, l'évêque et sa curie utilisent tous les stratagèmes pour laisser la situation péricliter en poursuivant des objectifs non avoués. Qu'il s'agisse des tentatives d'annuler l'élection des marguilliers suivie de leur surveillance étroite par un sbire de l'évêché; d'une stratégie bidon d'appel de projets pour la transformation de la cathédrale, à l'encontre de la volonté populaire exprimée par le sondage Léger; de l'inutile pseudo médiation en vase clos de Mgr Marc Pelchat jusqu'à la récente nomination d'un chargé de projet (annonce faite dans le Journal l'Avantage du 2 octobre dernier)  dont on ignore les réalisations dans ce domaine et agissant dans l'ombre, l'évêché dépense à satiété l'argent des diocésains pour parvenir à ses fins, alors qu'un minimum de transparence et de bonne volonté aurait pu éviter ce gâchis dès le début. Je suis scandalisé.

Apostasie

Je n'attends plus rien de l'Église. Son histoire est farcie de scandales, d'abus de pourvoir, de crimes de toute nature. Aujourd'hui, c'est la même chose. Cette dictature théocratique, dont les dirigeants sont nommés (non-élus) par: des jeux de coulisses; le favoritisme aux diverses saveurs; des intrigues de palais. Elle n'a aucun respect pour la démocratie dans l'exercice de son pourvoir (qu'elle prétend tenir de Dieu) qu'elle fait reposer sur la tradition, des coutumes dépassées et l'usage abusif de la désuète Loi des fabriques.

Cette institution misogyne qui a toujours déconsidéré et exploité les femmes. Cette institution qui, à travers son clergé et ses missionnaires, a maltraité nos enfants autochtones et Inuits, qui a abusé et abuse sexuellement les mineurs. Cette institution à la morale sexuelle obsessionnelle et discriminatoire qui refuse le mariage des prêtres, l'ordination sacerdotale des femmes.

Cette institution, qui ne paie aucun impôt ni taxe et qui profite de tous les avantages et services de la société civile, dont les dirigeants, tout comme les familles royales, vivent en princes dans de somptueux évêchés ou palais cardinalices, soignés aux petits oignons, se promènent d'un pays à l'autre grâce aux quêtes, à la capitation, aux legs, aux intérêts de placements et à toutes sortes de procédés frauduleux que plusieurs auteurs qualifient de mafieux.  Cette institution qui faisait dire à Marx qu'elle est l'opium du peuple. Je suis scandalisé.  

Pour ces motifs, entre autres, je ne me réclame plus de cette institution. On m'y a fait entré sans mon consentement dès ma naissance. On m'a fait chanter d'autorité dans la cathédrale, lors de la communion solennelle de mai 1952: " J'engageai ma promesse au baptême, mais pour moi d'autres firent serment ". Aujourd'hui, je me désengage librement. Ainsi, j'adresserai à Mgr Denis Grondin, évêque de Rimouski, dans les jours qui viennent, mon acte d'apostasie, aux fins de rayer mon nom du registre des baptêmes de la paroisse-mère Saint-Germain. À compter de maintenant, je ne me considère plus membre de cette scandaleuse institution. Le message de Jésus, que d'autres avaient scandé avant lui, se résume pour l'essentiel à: "Aimez-vous les uns les autres". Ce message demeure fondamental pour l'harmonie de l'humanité. Ce qui fait défaut ce sont ses différents messagers, dont l'Église catholique romaine. Le traitement que l'évêque et sa curie ont accordé à la cathédrale m'a enlevé mon reste de foi et d'espérance en cette église. Ce fut la goutte qui fit déborder le vase. Je ne suis pas le premier à utiliser cette procédure, pour demeurer en conformité avec mes convictions et mes valeurs profondes, et ne serai sûrement pas le dernier.

Poursuite de mon engagement

Ceci étant, par respect pour les croyants et pratiquants catholiques de Rimouski et pour le respect de la protection et la pérennité de notre patrimoine religieux, je souhaite ardemment la réouverture prochaine de la cathédrale au culte et la culture comme le veut la population. Je continuerai à soutenir et encourager tout mouvement œuvrant en ce sens, dans la transparence et l'honnêteté. »

Gilles Le Chasseur

Rimouski, 1er novembre 2019

 

 

Commentaires

11 novembre 2019

Roger

Bravo monsieur Le Chasseur. Il y a longtemps que je partage votre opinion sur ce scandale.

11 novembre 2019

NESTOR TURCOTTE

Je suis en parfait accord avec vos propos M. Gilles Levasseur. Je ne renierai pas pour autant ma foi catholique à la vue d'un tel maracage ecclésiastique. L'Église visible en a vu de toutes les couleurs depuis le retour du Christ en Gloire. J'ai lu l'histoire détaillée des papes. Certains n'étaient pas toujours des modèles de vertu. Loin s'en faut. L'Église n'est pas une démocratie. L'Église, c'est l'éternité dans le temps. J'admets que l'Église visible est pécheresse. Elle survit grâce au salut apporté par le Christ. Jésus a même nommé à la tête de son Église visible, l'apôtre Pierre, celui qui l'avait renié publiquement (3 fois) durant sa Passion. Qu'il y ait des chicanes dans l'Église visible, rien de plus normal. J'ai vécu la persécution de certains clercs. Cela ne m'a pas empêché de pardonner et d'aimer comme nous l'a demandé le Christ. Bon courage monsieur. Allez à l'Abbaye de Saint-Benoît-du-Lac pour prier et réfléchir. Les moines, chaque année, me donne l'Esprit nouveau pour continuer...

11 novembre 2019

Rioux Alain

Je vous demande, M. Lechasseur, de reconsidérer votre position concernant une apostasie à venir. C'est toujours de l'intérieur que l'on peut faire bouger les choses. Vous contribuez à la réflexion et telle une semence, un jour elle tombera dans de la bonne terre. Alain Rioux.

11 novembre 2019

Guy Moreau

ouf Monsieur Rioux.....tu est à coté de tes bottinnes .....PADRÉ...Redonne nous notre cathédrale au PC

11 novembre 2019

jean louis chaumel

Cette interminable et ridicule saga entache gravement tout le catholicisme. Il est de bon ton d'accuser l’archevêque ou untel et untel. Mais les Rimouskois eux mêmes devraient se regarder et ils constateront que ce sont leurs propres luttes fratricides pour savoir quelle église doit être sacrifiée ou non, qui ont conduit à ce désastre. C'est un dramatique exemple pour la jeunesse, à propos de cette religion, qui n'a conduit en fin de compte qu'à des querelles stupides . Pourquoi croyez vous que les jeunes artistes de la Coop Paradis ont rapidement fuit toute perspective d'implication dans ce dossier. Ils y ont découvert un panier de vieux crabes .... à éviter à tout prix !!!

12 novembre 2019

Jean-Marc Gagnon

Je suis en réflexion présentement, est-ce que je veux faire partie encore de la religion catholique? La cathédrale de Rimouski à été bâtie par mes ancêtres Gagnon, l'argent amassé au cour de ces années appartient aux paroissiens et non pas à l'archevêque. Bon courage à tous ceux qui mette du temps et de l'énergie pour sauver ce patrimoine. Je conseille à M. Grondin de partir de Rimouski, et de se mettre dans la peau d'un vrai travailleur et enfin comprendre le petit peuple.

12 novembre 2019

Robert Arseneau

À qui, croyez-vous, s'adresse cet ordre sorti tout droit de la Bible qui ordonne: "SORTEZ D'ELLE, MON PEUPLE"? Révélation 18:v.4. Ceux qui croient que le catholicisme est la religion bénie de Dieu sont dans les ténèbres. Qu'ils l'admettent on non, ils doivent savoir que les paroles inscrites en Révélation chapitre 18 visent aussi cette vieille institution corrompue...

12 novembre 2019

Doris Blais

Bravo! M.Le Chasseur pour votre vérité et votre grand courage! Vos mots me touchent et je partage votre opinion ainsi qu'un grand nombre de FIDÈLES j'en suis sûre. Que le scandale cesse et que notre CATHÉDRALE renaisse. Que DIEU se manifeste rapidement.

12 novembre 2019

Did Bell

Il est encore à l'archevêché, il n'a pas encore compris que l'on souhaite une personne plus humaine que lui. Malheureusement, il me semble que la population ne se manifeste pas assez pour lui dire au revoir et bon débarras.

13 novembre 2019

Julien Gagnon

Bonjour à vous tous. Je pense que la ville de Rimouski devrait nous redonner notre trottoir que celle-ci a fermé il y a plusieurs années, sous prétexte qu'il y avait des pierres qui pouvaient tomber des murs attaqués par l'humidité .L'on ne voit même pas de fissure ou manque de mortier entre les pierres Mais rien de ceci n'est arrivé. De plus un corset fut installé pour éviter tout cela . la ville y a t'elle déjà fait des inspections de conformité à savoir si , de l'intérieur, l'édifice avait besoin de réparation et vérifier par elle même , de l'intérieur à savoir si cela était dangereux pour la population. ? la ville se doit d'elle même de faire des inspections de conformité lorsqu'elle entend parler qu'un édifice est rendu dangereux pour la sécurité des citoyens .La ville a t'elle fait ce genre de vérification et de rapport d'inspection et de publier celui-ci afin que la population sache que la ville les protège ??? S'il n'y a aucun danger , que la ville nous redonne notre trottoir et que le corset soit enlevé .! Ceci donne un très mauvais coup d'oeil à cet endroit et repousse les visiteurs d'été !

13 novembre 2019

Une citoyenne tannée

À quoi ça sert de garder une cathédrale si personne ne pratique plus ? Dans les églises, on ne voit que des personnes âgées qui ont étés incapables de transmettre leur foi à leurs enfants. On peut chialer contre l'archevêque, les marguilliers, Dieu, le soleil, les écureuils mais si la cathédrale est ré-ouverte et reconstruite, elle sera vide, dimanche après dimanche. Les gens qui essaient de la sauvegarder me font penser à un ado de quinze ans incapable d'accepter que sa blonde l'a quitté et tente tout pour essayer de l'avoir à ses côtés à nouveau...

14 novembre 2019

Christian Rochefort

Je ne veux pas faire ici le procès de l'Église Catholique.Mais la question que je me pose c'est;est-ce que les Rimouskois(es) veulent conserver leur patrimoine religieux ?Je ne sais pas si la religion Catholique a encore un avenir à Rimouski mais il faudrait que les citoyens de Rimouski comprennent l'importance de la conservation de son patrimoine architectural.Il est certain que cette Cathédrale doit être transformée pour assurer sa sauvegarde .Mais le temps presse...

14 novembre 2019

Jacques Proulx

À quoi ça sert de garder la cathédrale, la citoyenne tannée? Faut avoir très-très peu de culture pour dire ça... Monsieur Le Chasseur... félicitations pour votre courage... vraiment... le Pape François échoue à réformer l'Église catholique... On le voit bien à Rimouski... Au Vatican, 40,000 oeuvres d'art et pas une n'est vendue pour concrétiser leur «charité»... Ici comme ailleurs, l'Église Catholique a extorqué durant des siècles leurs «pizzos» aux pauvres, exploité les femmes en cantonnant les religieuses aux tâches subalternes... exclues de la hiérarchie... L'Église forçait les femmes à avoir des enfants ( façon Lebensborn? ) sous peine d'excommunication... Les registres paroissiaux du Québec de l'époque dénombrent ces milliers de jeunes femmes mortes en accouchant... des milliers de nouveaux-nés morts «trop faibles» ou quelques jours après la naissance... les nouveaux-nés à faire baptiser en toute hâte à l'église dans les froids de janvier... un holocauste de femmes et d'enfants... Cette directive de la hiérarchie exhortant à garder le peuple sans instruction pour qu'il soit ignorant et d'en garder le contrôle... Toute institution se perpétue par des «êtres biologiques»... On voit bien que «cette continuité» est encore à Rimouski... sauf que... aujourd'hui, les gens prennent la parole, sont informés... partagent leurs opinions, et sont plus conscients... grâce aux technologies... Victoire du Peuple... 1 à 0... pour l'archevêché...

30 novembre 2019

Colombe Brosseau

Avec son grand parcours professionnel de travailleur social, Gilles Lechasseur de Rimouski s'est toujours pris pour un dieu avant Dieu. Pourquoi ne ferait-il pas un miracle en faisant ressusciter la cathédrale de ses cendres ?

6 décembre 2019

Colombe Brosseau, infirmière.

Gilles Lechasseur qui a travaillé durant une trentaine d'années dans la région de Joliette qualifiait de façon "péjorative" les gens de colons et d'habitants. En 2019, les pharisiens existent toujours ;-)))))) Ce sont de vieux crabes bleus qui se mentent à eux-mêmes.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média