Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

17 novembre 2019

Alexandre D'Astous - adastous@lexismedia.ca

Lafrenière et Beausoleil expulsés dans un gain de l’Océanic

6-4 contre les Cataractes

Lafrenière surveillé

©Alexandre D'Astous - L'Avantage Rimouski

Malgré une surveillance étroite, Alexis Lafrenière a marqué deux buts et ajouté une passe avant son expulsion.

Alexis Lafrenière et Serge Beausoleil ont été expulsés de la rencontre par les officiels à la suite d’une mise en échec haute de Leon Denny sur Cédric Paré, en fin de deuxième période, ce qui n’a pas empêché la formation du Bas-Saint-Laurent de battre les Cataractes de Shawinigan 6-4, ce dimanche à Rimouski.

« Ce n’était pas un bon match pour nos arbitres. Denny frappe Ludovic Soucy à la tête. Il quitte avec une commotion et on donne un deux minutes pour obstruction alors que c’était une majeure. Le même Denny sert une mise en échec extrêmement haute à Paré, qui fait pourtant six pieds, trois pouces et demi. On sort Lafrenière du match alors qu’un deux minutes aurait fait l’affaire. Nous avions déjà huit gars qui manquaient. Ils ont jeté de l’huile sur le feu au lieu de tempérer », a commenté Serge Beausoleil après le match. Ce dernier a cependant précisé que les mises en échec de Jordan Lepage sur Dmitri Zavgorodniy et Frederyck Janvier étaient égales. « J’étais fâché de la réaction de Janvier », a-t-il dit.

Doublés pour Verreault et Lafrenière

L’attaquant recrue Luka Verreault a marqué ses deux premiers buts en carrière dans la LHJMQ. « C’est le fun, ça fait du bien. J’essaie de travailler fort dans les entraînements pour forcer la main aux entraîneurs. J’ai profité de belles passes pour marquer », a expliqué le joueur de Rimouski.

Avant son expulsion, Lafrenière a eu le temps d’inscrire deux buts et d’ajouter une passe. Cole Cormier et Zachary Bolduc ont complété pour les vainqueurs. La réplique est venue de Maverick Bourque (2), Mikael Robidoux et Xavier Cormier. Rappelé hier, le meilleur pointeur de la Ligue midget AAA, Alexis Brisson a obtenu une passe, en plus de frapper la barre horizontale. « Ça a brassé un peu. J’aime ça des « games » de même », a commenté Alexis Brisson, qu’on devrait revoir avec l’Océanic à court terme avec la liste des blessés qui ne cesse de s’allonger.

À son premier départ en carrière dans la LHJMQ, le gardien des Chevaliers de Lévis, Thomas Couture, a été solide. « Ce fut un match de fous, avec beaucoup d’émotion. Nous avons vendu chèrement notre peau avec une équipe décimée. Il y a des pénalités qu’on méritait. Notre désavantage numérique a été extrêmement solide. Des gars comme Innis, D’Amours et Massicotte ont été excellents. Notre avantage numérique est allé chercher des gros buts » , a analysé Serge Beausoleil.

« L’important c’est la victoire. Nous avons eu plusieurs punitions à tuer. La foule nous a applaudis et ça nous a donné du momentum. C’est un de mes plus beaux matchs en carrière », a commenté le défenseur Zacharie Massicotte.

Deux buts rapides en début de match

L’Océanic a marqué deux buts rapides en début de match, le premier en carrière dans la LHJMQ du Rimouskois Luka Verreault, aidé d’Antoine Leblanc et le 14e d’Alexis Lafrenière, sur des passes de Jeffrey Durocher et Zacharie Massicotte. Une sortie hasardeuse du gardien Thomas Couture a permis aux visiteurs de réduire l’écart à un but. Il a remis la rondelle directement à Xavier Cormier qui a lancé dans une cage abandonnée, en désavantage numérique. Avant la fin de la pénalité aux Cataractes, Cole Cormier (5e) a marqué sur un lancer sur réception, sur une belle mise en scène de Massicotte et de Lafrenière. Ce but a chassé le gardien des Cataractes, Justin Blanchette, qui a accordé trois buts sur cinq lancers. Les visiteurs ont réduit l’écart par l’entremise de Mikaël Robidoux, avant que Lafrenière réplique 20 secondes plus tard, aidé de Paré et D’Amours. Déjà privé de huit joueurs, l’Océanic a vu Dmitri Zavgorodniy et Ludovic Soucy quittés pour le vestiaire à la suite de contacts, dans les quatre premières minutes de jeu. Ils ne sont pas revenus au jeu par la suite.

Deuxième période sans histoire jusqu’à la dernière minute de jeu où les officiels ont expulsé du match le capitaine Alexis Lafrenière et l’entraîneur-chef de l’Océanic, Serge Beausoleil, à la suite d’un contact vicieux non pénalisé de Leon Denny sur Cédric Paré en zone adverse. Paré s’est vengé en cinglant, l’arbitre a levé le bras. Lafrenière s’est porté à la défense de Paré. Il a écopé d’un deux minutes de pénalités et d’une extrême inconduite de partie. Serge Beausoleil était hors de lui et l’officiel Pascal St-Jacques l’a expulsé de la rencontre après lui avoir donné un deux minutes par inconduite. Aucun but n’a été inscrit. En milieu d’engagement, Frédéryck Janvier a répliqué à un coup de Jordan Lepage avec un coup de bâton qui lui a valu une inconduite de partie.

Les Cataractes ont marqué en début de troisième période par l’entremise de Maverick Bourque pour réduire l’écart à un but, mais l’Océanic a répliqué avec le 7e de la saison de Zachary Bolduc et le 2e du match de Verreault sur lequel Alexis Brisson a obtenu un premier point en carrière. Bourque a marqué en fin de rencontre.

Huit absents

L’Océanic a amorcé le match avec huit absents, quatre blessés et quatre joueurs victimes d’un virus, dont le gardien Raphaël Audet, qui devait être d’office, ainsi que le défenseur de 20 ans, Vincent Martineau. Les autres absents étaient Colten Ellis, Adam Raska, Maxime Collin et Jacob Kelly (blessés) ainsi que Brandon Casey (malade) et Christophe Chiasson. Mikael Martel a fait quelques présences et il a dû quitter. Zavgorodniy et Soucy ont aussi quitté la rencontre en première période. L’Océanic dispose de six joueurs avant son prochain match, le 23 novembre à Blainville-Boisbriand.

 

Commentaires

18 novembre 2019

Yvan Gasse

Je ne comprends pas pourquoi la ligue ne sévit contre les officiels qui arbitrent de tels maths. J'ose croire qu'elle endosse toutes les décisions même celles qui sont très douteuses. Hier ce fut épouvantable.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média