Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

19 novembre 2019

Alexandre D'Astous - adastous@lexismedia.ca

Kayla Gideon et Maxime Lévesque optent pour un procès devant juge et jury

Agression à la Place des anciens combattants

Palais Rimouski

©Alexandre D'Astous - L'Avantage Rimouski

Le palais de justice de Rimouski.

Dans le dossier de la violente agression survenue au centre-ville de Rimouski le 21 juillet dernier où un individu avait été tabassé par un groupe de personnes, Kayla Gideon, de Listuguj au Québec, et Maxime Lévesque, 21 ans, de McLeod, au Nouveau-Brunswick, ont opté, lundi au palais de justice de Rimouski, pour un procès devant un juge et un jury précédé d’une enquête préliminaire commune dont la durée est évaluée à une journée et demie.

L’enquête préliminaire est fixée aux 12 et 13 mars à Rimouski. Les deux ont été remis en liberté sous conditions au lors de précédentes comparutions à Rimouski et à New Carlisle. Gideon a été arrêtée le 16 octobre et Lévesque deux jours plus tard.

Tous deux font face à divers chefs d’accusation pour des voies de fait causant des lésions à l’endroit d’un individu de 25 ans du Nouveau-Brunswick qui avait été transféré par avion-ambulance dans un hôpital de Québec en raison de la gravité de ses blessures. Il était toujours hospitalisé depuis le soir des agressions, à la mi-octobre.

« Alors qu’un piéton se déplaçait vers 2 h 20 sur la rue Saint-Germain Ouest à la hauteur du stationnement de la Place des anciens combattants à Rimouski, ce dernier a été abordé par cinq individus à bord d’un véhicule quatre portes, de couleur blanche. Ces derniers sont sortis du véhicule pour le pourchasser à pied avant de l’agresser physiquement », rapportait le sergent de la SQ, Claude Doiron, au lendemain des événements.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média