Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

20 novembre 2019

Collaboration spéciale - contact@lexismedia.ca

3 troubles musculo-squelettiques liés au travail

Publireportage

Hernie discale publireportage Exceptionmd

©Depositphotos - L'Avantage Rimouski

Les troubles musculo-squelettiques sont le plus souvent dus à l’organisation du travail (rythme, horaires) et sa nature (sur utilisation d’une articulation). La plupart des TMS provoquent des douleurs au cou, au dos et aux membres. Ce sont les tendons, les ligaments et les muscles qui sont touchés du fait d’une sollicitation qui dépasse la capacité d’adaptation des tissus. Les TMS sont la principale cause d’incapacité au travail des Québécois.

1. Les troubles des membres supérieurs

Les membres les plus affectés par les mouvements sont le poignet, l’épaule et le coude. Les symptômes se manifestent par une mobilité restreinte, des enflures ou des engourdissements. À ce stade, il est déjà trop tard. Il faudrait réagir bien en amont, dès lors que l’on ressent une fatigue localisée ou une sensation d’inconfort.

Parmi les TMS les plus fréquents, citons :

  • Les entorses, résultat de la sur utilisation d’une structure causant une blessure instantanée. Le ligament à ce moment se déchire et c’est l’accident de travail.
  • Le syndrome du canal carpien, même s’il n’est pas reconnu en tant que TMS lié au travail, provient de la compression du nerf médian dans le poignet du fait de mouvements répétés ou de vibrations. Il affecte les trois premiers doigts de la main et provoque une sensation de fourmillement et une perte de la force musculaire. Il est important de diagnostiquer un engourdissement des doigts d’une manière précoce, car les traitements naturels sont efficaces à ce stade de la maladie.
  • La tendinite de la coiffe des rotateurs à l’épaule se manifeste par une gêne lors des mouvements de l’épaule ainsi qu’une baisse de la force musculaire. Sa prise en charge est importante, car elle peut devenir chronique à défaut.

2. Les troubles du dos

Les lombalgies sont des problèmes musculaires ou ligamentaires. Les douleurs ne durent que quelques jours.

  • Le lumbago : la douleur qu’il provoque aux vertèbres lombaires est intense. La meilleure prévention de ce type de TMS est l’activité physique de manière à renforcer et étirer les muscles. Le sport le plus efficace pour muscler son dos est la natation.
  • La cervicalgie : elle a pour origine une mauvaise posture ou un faux mouvement, comme le lumbago. La douleur est intense, mais sans gravité, elle disparaît au bout de quelques semaines avec des antalgiques et de la rééducation. 

3. Les troubles des membres inférieurs

Les TMS des membres inférieurs sont beaucoup moins fréquents. La zone la plus touchée est le genou, une articulation très sollicitée. Le trouble s’installe progressivement sous l’effet du poids du corps, provoquant soit une élongation soit une rupture du ligament ou encore une lésion du ménisque. De la glace pour soulager la douleur et une consultation médicale sont recommandées.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média