Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

20 novembre 2019

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

Une intervention urgente est réclamée pour les Ateliers Saint-Louis

PATRIMOINE

Ateliers Saint-Louis Rimouski

©Archives - L'Avantage Rimouski

L'École des Frères du Sacré-Cœur, aujourd'hui Ateliers Saint-Louis, a été construite en 1924.

Après Action patrimoine, la Société rimouskoise du patrimoine, et plusieurs citoyens, c'est au tour d'un autre organisme de réclamer une intervention urgente de la part de la Ville de Rimouski pour sauvegarder les Ateliers Saint-Louis.

Le président du Comité du patrimoine de la Fédération Histoire Québec, Clément Locat, croit qu’il y a urgence d'intervenir en vue de la sauvegarde et de la mise en valeur de cet édifice situé dans un milieu institutionnel de grande qualité. « Cette ancienne école, un solide bâtiment qui a échappé au grand sinistre de 1950 présente à notre avis un grand potentiel dans ce secteur. » 

Dans une lettre adressée au Conseil municipal de Rimouski, le président ajoute une raison valable pour soutenir la mise en valeur du bâtiment : « Le fait qu’il jouit d’une protection, faisant partie du site patrimonial du cœur institutionnel de Rimouski. Nous appuyons donc les intervenants locaux dans leurs efforts en vue de la mise en valeur de cet immeuble, dont les qualités architecturales profitent au milieu urbain. Nous considérons que l’immeuble les ateliers Saint-Louis exige une intervention urgente de sauvegarde de la part de la ville de Rimouski. »

État de santé

M. Locat estime qu’il faut, en premier lieu, obtenir un avis éclairé sur la condition du bâtiment. « Un état de santé de l’immeuble doit être réalisé par une firme d’architectes spécialisée en bâti ancien qui fera une juste lecture de l’état de l’ancienne école. Il est certain que l’abandon du bâtiment a été néfaste, mais il faut savoir que ces anciennes structures sont très résistantes. La connaissance de l’état et des caractéristiques architecturales du bâtiment pourra alors orienter les décideurs vers un usage qui lui est compatible. »

La fédération Histoire Québec est également d’avis qu’il faut sérieusement analyser l’intérêt du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent de s'établir sur son terrain. « La loi sur le patrimoine culturel comporte des obligations pour l’État, qui doit privilégier l’usage de bâtiments patrimoniaux plutôt que de reconstruire à neuf. Sinon, toute autre avenue doit être envisagée pour une occupation de l’immeuble. »

Il affirme également que les coûts de démolition du bâtiment seraient très élevés : « Il faut aussi considérer le remplissage de dépotoir qui s’ensuit. Il est préférable de conserver cette ancienne école faisant partie du paysage bâti que d’entretenir l’illusion d’un nouveau bâtiment qui refléterait les qualités architecturales de l’original. »

La Fédération Histoire Québec regroupe et représente les sociétés d'histoire et de généalogie, ainsi que les organismes affinitaires. Un de ses mandats est de préserver le patrimoine tangible et intangible du Québec.

Commentaires

20 novembre 2019

steeve

Vous êtes dures à comprendre. Ce bâtiment à mal été construit et forcément il a mal vieilli. Il n'y a rien à faire avec. Changé de disque et cessé d'emmerder la ville avec votre rêve d'outre tombe.

20 novembre 2019

Joy

Le maire dis qu'on va encore avoir une augmentation de taxes,arreter de vivre sur un nuage en pensant qu'on peux tout sauver les batisses a l'abandon,refuser toutes nouvelles entreprises sous toutes sortes de pretextes et demandez-vous plutôt qui va payer pour le manque a gagné...

21 novembre 2019

Gervais Fillion

Tiens certains Organismes se reveillent mais il est trop tard,la ville n'a rien fait pour preserver ce batiment et il ne faut pas oublier que la "transformation" coute tres souvent aussi cher que du neuf alors cette etude independante eclairerait des "décideurs" incertain mais quel usage en ferait on ???? On faisait du solide a cette époque ,regarder l'eglise qui tombe en ruine apres 5 ans mais elle tient toujours alors il faudra voir ici sa structure mais encore une fois,,on fait quoi avec ??? Rimouski d'ici 5 ans va voir ces taxes monter,,a suivre !!!

23 novembre 2019

Julien D’Amours

La Ville de Rimouski contrevient à son propre réglementation municipale en agissant de la sorte. Elle contrevient également à la réglementation provinciale. La Ville doit assumer le coût du déficit d’entretien accumulé et remettre sa propriété aux normes.. Les projets viendront ensuite.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média