Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

21 novembre 2019

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

La démolition de la Grande Place n’aura pas lieu avant l’été 2020

Grande Place rimouski

©Archives - L'Avantage Rimouski

Groupe Sélection indique que le processus de réalisation des plans du projet de remplacement a été plus long que prévu.

Groupe Sélection n’envisage pas la démolition de la Grande Place avant l’été 2020.

La vice-présidente, Affaires publiques et communications corporatives chez Groupe Sélection, Mylène Dupéré, indique que le processus de réalisation des plans a été plus long que prévu, notamment en raison des complexités juridiques du dossier liées au bail par emphytéose. « Nous avons mis l’épaule à la roue dès l’adoption du projet de loi privé en juin. Une fois les plans terminés, la Ville devra enclencher un processus urbanistique, le projet particulier de construction, de modification ou d'occupation d'un immeuble (PPCMOI), qui est assez long. À la fin de ce processus, on pourra obtenir un permis de démolition. » Mme Dupéré ajoute que ce ne sera pas une démolition ordinaire : « Il va falloir disposer de l’amiante qui se trouve au plafond du stationnement. Mais dès que la démolition sera terminée, on pourra commencer la construction, qui devrait durer entre 18 et 24 mois. »

Mme Dupéré estime que ce processus urbanistique, qui doit inclure une consultation publique, pourrait prendre plusieurs mois. Elle pense toutefois que le fait d’avoir tenu plusieurs consultations publiques cette année, avant le projet de loi privé, devrait faciliter la consultation incluse dans le PPCMOI : « C’est la  Ville qui est responsable de ce processus. Mais on a répondu à une multitude de questions lors des consultations, et on a ajusté nos plans en conséquence. »

Plans

La porte-parole indique que les derniers plans présentés à la population seront conservés. « On n’a pas l’intention de changer ce qui a passé le test de l’opinion publique, c’est important de rester dans ces paramètres. Toutefois, on avait surtout présenté la volumétrie du projet pour montrer le nombre d’étages, mais on n’a pas pu présenter de plans plus détaillés, car avant de financer ces plans, il fallait être certain de pouvoir réaliser le projet. »

Groupe Sélection n'était pas encore en mesure de fournir une date pour le déclenchement du PPCMOI. « La balle est dans notre camp, on a encore du travail à faire pour remttre la documentation nécessaire pour commencer le processus..Dès la semaine prochaine, il y aura du mouvement sur le terrain, des études de sol seront faites, ce qu’on appelle communément des « carottes » au sol, ça va nous aider pour les plans. »

Sur les rails

La porte-parole du groupe souligne que le projet de réaménagement, estimé à près de 50 M$, est bien sur les rails : « Pour nous, c’est plus compliqué du fait du type de terrain et autres considérations, mais c’est normal, on continue, on a l’expertise, cela fait plus de 30 ans qu’on fait ça. On travaille vraiment pour le succès de ce projet, et c’est important pour nous de le faire en toute transparence. »

Elle indique également qu’il était important pour l’entreprise de venir rassurer les propriétaires riverains et discuter avec la Ville en personne : « On visait toujours l’automne, qui se termine le 21 décembre, et ils avaient des interrogations, je pense que ça les a rassurés. On souhaitait se déplacer pour ça. Également, il y a toujours un canal de communication avec eux. »

 

Commentaires

21 novembre 2019

Gervais Fillion

je me souviens des piliers qui etaient installer avec un cogneux qu on appellait!!! y a de l acier la dedans aussi,dommage j aurais aimer voir ca quand ils vont la demonter

22 novembre 2019

steeve

Vite, vite il faut chialer. Qui va lancer le bal ?

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média