Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

28 novembre 2019

Charles Lepage - clepage@lexismedia.ca

« Les projets collectifs sont minés par une partisanerie qui va trop loin » -Catherine Fournier

LANCEMENT D’UN 2E LIVRE

La députée Catherine Fournier était de passage à Rimouski le mercredi 27 novembre pour faire la promotion de son deuxième livre.

©Photo : Charles Lepage - L'Avantage Rimouski

La députée Catherine Fournier était de passage à Rimouski le mercredi 27 novembre pour faire la promotion de son deuxième livre.

La députée souverainiste indépendante de Marie-Victorin Catherine Fournier était de passage à la microbrasserie Le Bien, le Malt à Rimouski le 27 novembre, lors d’une soirée discussion ou elle a fait le lancement et la promotion de son deuxième livre intitulé « Le projet Ambition Québec : s’organiser pour l’indépendance » aux éditions Somme toute.

Ce livre relate les conclusions de la réflexion entreprise depuis sa démission du PQ sur l’avenir du mouvement souverainiste et lui permet d’expliquer pourquoi elle a pris la décision de siéger comme députée indépendante à l’Assemblée nationale.

« Ici à Rimouski, je participe à une soirée discussion comme j’en organise un peu partout au Québec dans le cadre du lancement de mon nouveau livre. Un ouvrage qui s’inscrit dans une réflexion très large que j’ai sur le mouvement souverainiste et dans lequel je propose des pistes de solutions pour aider à relancer le mouvement et faire en sorte que le débat sur la question nationale revienne dans l’actualité. Cela en impliquant les nouvelles générations et en mobilisant à nouveau ceux qui ont perdu espoir depuis 1995 », commente Mme Fournier.

Commentant cette décision de quitter le Parti québécois alors qu’elle avait laissé entendre que cette formation politique n’était plus le bon moyen de faire entendre la cause souverainiste, Catherine Fournier ne prône pas la création d’une autre formation politique. « Je respecte énormément le Parti québécois comme institution, il a fait énormément pour le Québec. Cependant, est-ce toujours la solution de l’avenir ? Personnellement, j’en doute, car j’ai une réflexion très large sur l’avenir de la politique, sur la façon de présenter des projets collectifs. En ce moment, je crois qu’ils sont minés par cette partisanerie qui va malheureusement trop loin. Je salue tout de même le travail de tous les députés souverainistes à l’Assemblée nationale, dont ceux du Parti québécois avec qui j’ai adoré travailler. »

Catherine Fournier, députée souverainiste indépendante de Marie-Victorin.

©Photo : Charles Lepage - L'Avantage Rimouski

Catherine Fournier, députée souverainiste indépendante de Marie-Victorin.

Dans la foulée du lancement de ce nouveau livre la semaine dernière, la députée Fournier a annoncé avec ses collaborateurs la création d’une organisation non partisane dont le nom est « Ambition Québec » qui fait référence au projet évoqué dans son nouveau livre et dont les activités commenceront dès le début de 2020. « Ce n’est pas un nouveau parti politique ni un lieu de discussion entre les partis politiques comme les “Oui Québec”. C’est vraiment pour faire de l’action politique et mettre des initiatives en marche dans l’action », dit-elle.  

Mme Fournier, qui s’est fait élire dans Marie-Victorin sous la bannière du PQ en 2016 et en 2018, a claqué la porte du parti en mars 2019, persuadée qu’il n’allait nulle part et ne conduirait jamais le Québec vers sa souveraineté. Son premier livre « L’audace d’agir » paru en 2017 était un appel à l’engagement des jeunes milléniaux dans la société en général.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média