Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

28 novembre 2019

Adeline Mantyk - amantyk@lexismedia.ca

Le budget de la MRC Rimouski-Neigette est en hausse de 1 M$

BUDGET DE 6,7 M$

MRC Rimouski-Neigette

©Adeline Mantyk - L'Avantage Rimouski

Le conseil des maires de la MRC Rimouski-Neigette a adopté, mercredi soir, un budget de 6,7 M$ pour l’année 2020.

Le Conseil de la MRC Rimouski-Neigette a adopté, hier soir lors de la séance publique, un budget de 6,7 M$ pour l’année 2020, ce qui correspond à une augmentation de 1 M$ par rapport à celui de l’an passé.

Le préfet précise que cette augmentation de 1 M$ est compensée à 70 % par des subventions gouvernementales. « On fait vraiment un exercice rigoureux. Notre budget a beaucoup augmenté, mais c’est lié à des projets spécifiques pour lesquels on a reçu des subventions du gouvernement. Avec le temps, le gouvernement du Québec nous transfère des responsabilités, par exemple, la gestion des milieux humides. Ou encore, en matière de sécurité civile, chaque municipalité s’arrangeait chez elle, et pour la gestion des cours d’eau, quand je suis arrivé en 2006 au conseil des maires, personne ne faisait ça à la MRC. »

Il ajoute que de nouvelles responsabilités et de nouveaux services seront mis en place au cours des 12 prochains mois. « En matière d’environnement, de nouvelles sommes seront consacrées pour la protection des milieux humides et hydriques. Nous avons aussi reçu, entre autres, un transfert de 122 000 $ pour mettre en place un plan de sécurité civile. Le montant de la subvention reçue a payé la ressource pour ce faire, et il nous reste des montants à investir dans les équipements qui vont servir au plan. On a également ajouté 96 000 $ au budget en lien avec le programme PIIRL (Plan d’intervention en infrastructure routière locale) pour la réparation des routes. »

Quote-parts

Les quotes-parts des neuf municipalités augmenteront au total de 115 000 $, soit une hausse de 4,2 %. « N’eût été de nouvelles obligations et services, la hausse des quotes-parts aurait été équivalente à l’indice du coût de la vie », précise M. St-Pierre. L’augmentation réelle des quotes-parts s’élève à 100 000 $, et 15 000 $ sont ajoutés pour la sécurité civile.

En termes de revenus, les quotes-parts correspondent à 42 % du budget total de la MRC, les transferts gouvernementaux, en hausse de 700 000 $, à 39 %.  « La grande partie de nos surplus provient de nos redevances sur les richesses naturelles, c’est un montant transféré de manière inconditionnelle à la MRC, ce qui fait qu’on peut l’affecter n’importe où. » Les revenus de l’industrie éolienne sont en hausse de 12 % et atteignent près de 1 M$.

Statu quo pour le transport collectif

En ce qui concerne les tarifs des usagers du transport collectif dans la MRC, le préfet confirme le statu quo. Les élus ont décidé de ne pas augmenter le tarif. « Les revenus des usagers représentent 7 % des coûts totaux du transport collectif. Il en coute 100 $ à la MRC pour une personne qui se déplace d’Esprit-Saint à Rimouski, mais l’usager paye 7 $ pour un passage. » Le préfet ajoute que, bon an mal an, 5 000 transports sont comptabilisés, mais que la MRC compte travailler activement à augmenter cet achalandage l’an prochain. Il ajoute que la MRC doit bientôt recevoir une réponse à sa demande de subvention visant à l’interconnexion du transport de la MRC avec celui de la Ville de Rimouski dans les secteurs Sainte-Blandine et Bic.

Parallèlement à ces démarches, au niveau du transport régional pour le Bas-Saint-Laurent, les élus des 8 MRC devraient prendre une décision sur le transport inter-MRC d’ici l’été prochain. Le préfet, qui est également président du Collectif régional de développement (CRD), croit que le consensus approche à ce sujet : « Il faut développer un transport intra-MRC efficace avant de développer un transport inter-MRC. C’est une question de bien communiquer l’information et de bien expliquer le projet. Aujourd’hui, on peut aller de Mont-Joli à Rimouski avec une entente entre ces deux MRC. Avec la nouvelle entente, le même processus sera possible, mais de Rivière-du-Loup à Matane, par exemple. Actuellement les autobus voyageurs le font, mais passent moins souvent qu’avant, et ça n’est pas le même prix. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média