Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

28 novembre 2019

Jean-Philippe Langlais - jplanglais@lexismedia.ca

Un mandat fort pour Bruno Paradis à la préfecture

MRC de La Mitis

Bruno Paradis

©Jean-Philippe Langlais - L'Avantage Rimouski

Bruno Paradis est reconduit pour un autre mandat de deux ans à titre de préfet de la MRC de La Mitis.

Le maire de Price, Bruno Paradis, a été réélu sans opposition à titre de préfet de la MRC de La Mitis, à la séance du conseil des maires de mercredi soir.

Le scénario était bien différent de celui de 2017, où trois candidats s’étaient présentés à l’élection au poste de préfet de la MRC de La Mitis. M. Paradis l’avait emporté face à Jean-François Fortin (Sainte-Flavie) et Michel Côté (Sainte-Angèle-de-Mérici). Cette fois, Bruno Paradis y voit un appui fort et entend poursuivre les efforts déployés lors des deux dernières années.

« Je pense que j’ai fait du bon travail. J’ai surtout réussi à ramener tout le monde autour de la même table. C’est surtout ça ma grande fierté. Lors de ma première année, je voulais surtout que la MRC se reconnecte avec les milieux. La deuxième année, on avait des dossiers importants comme l’optimisation des services incendie, qu’on est en train de compléter, ainsi que l’éolien. Pour la troisième année, on arrive avec un nouveau pacte fiscal. J’ai des projets à mettre sur la table et j’entends continuer à mettre la même énergie », indique M. Paradis.

Saisir les occasions

Pour son second mandat, Bruno Paradis entend saisir les occasions de développement dans La Mitis, grâce aux sommes versées en vertu du nouveau pacte fiscal. « Pour le Fonds de développement des territoires, on a 352 000 $ supplémentaires et on aura un budget spécial d’un peu plus de 1 M$ annuellement pour vitaliser notre milieu. C’est une chance inouïe, il faut en profiter. Ma première priorité est qu’ensemble, on puisse déterminer de grands enjeux et je veux qu’on discute sur comment ça va s’incarner sur le terrain. Je veux de l’action », dit-il.

M. Paradis souhaite également miser sur des échanges portant sur les particularités de chacune des communautés de La Mitis. « Est-ce qu’on peut mieux faire ensemble? Est-ce qu’on peut s’échanger des services et s’entraider davantage? Je veux qu’on réfléchisse à ça. »

Le préfet réélu aura à se mesurer à des défis importants dans les deux prochaines années, dont la gestion des matières résiduelles, le développement récréotouristique de la MRC et l’achèvement du projet de relocalisation du centre administratif de la MRC au centre-ville de Mont-Joli. Par ailleurs, le maire de Saint-Gabriel, Georges Deschênes demeure en poste à titre de préfet suppléant.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média