Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

29 novembre 2019

Jean-Philippe Langlais - jplanglais@lexismedia.ca

Des pâtisseries généreuses pour les enfants d’Haïti

Aide humanitaire

Mario Landreville

©Jean-Philippe Langlais - L'Avantage Rimouski

Mario Landreville

Impliqué en Haïti depuis neuf ans, l’ex-Mont-Jolien Mario Landreville obtient l’appui de Ma Cabane en Gaspésie dans le cadre d'une campagne de financement en soutien aux œuvres du Foyer Notre-Dame-de-Lourdes, qui accueille 150 jeunes orphelins en banlieue de Port-au-Prince.

L’entreprise remettra, d’ici la fin décembre, 1 $ à la cause lors de la vente de chaque plateau de pâtisseries de Noël. « J’ai approché le propriétaire de Ma Cabane en Gaspésie, Gino Ouellet, pour solliciter sa collaboration et il a gentiment accepté. Des gens de Rimouski, de Matane et de Gaspé sont impliqués comme moi dans ce projet en Haïti », indique M. Landreville, qui réside aujourd’hui à Drummondville.

Aide aux enfants de la rue

Au lendemain du tremblement de terre qui a secoué les Antilles en 2010, Mario Landreville est allé œuvrer dans une entreprise agroalimentaire en Haïti. Depuis, il a multiplié les voyages dans le but de venir en aide aux enfants de la rue, en compagnie d’autres intervenants. Un foyer a été construit, tout comme d’autres installations visant à assurer le bien-être et l’éducation des jeunes défavorisés.

Mario Landreville, qui a travaillé dans le pain toute sa vie, s’est impliqué dans l’ouverture d’une boulangerie en février 2018, qui s’ajoute à un poulailler et un jardin sur les lieux. « Lorsqu’on va là-bas, on travaille au pic et à la pelle. C’est très exigeant. Aujourd’hui, les installations sont autonomes en eau et en électricité. Il y a beaucoup de bâtiments qui ont été construits au fil des années », souligne M. Landreville, qui prendra la direction d’Haïti au début janvier.

Commentaires

29 novembre 2019

steeve

Comme si nous n'avons pas de besoin. C'est certain avec du recul il y a toujours pire ou mieux selon le cas.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média