Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Justice

Retour

19 décembre 2019

Alexandre D'Astous - adastous@lexismedia.ca

Dany Gobeil sera détenu jusqu’à vendredi

Importante saisie de stupéfiants à Saint-Narcisse

Drogue

©Gracieuseté

D'importantes quantités de stupéfiants ont été saisies.

Dany Gobeil, 55 ans, de Saint-Narcisse-de-Rimouski, restera détenu au moins jusqu’à ce vendredi 20 décembre, date à laquelle son enquête sur remise en liberté prévue mercredi a été reportée.

Gobeil est l’un des quatre accusés relativement à une perquisition en matière de stupéfiants ayant eu lieu le 11 décembre à Saint-Narcisse-de-Rimouski. Il est détenu depuis son arrestation. Il fait face à certains chefs d’accusation en matière de possession et de trafic de stupéfiants.

Les enquêteurs de la division des enquêtes sur les crimes majeurs de la Sûreté du Québec, assisté des policiers du poste de la MRC de Rimouski-Neigette, de policiers membres du groupe tactique d’intervention et d’un maître-chien, ont effectué deux  perquisitions simultanées en matière de stupéfiants, mercredi à Saint-Narcisse-de-Rimouski, en plus de procéder à l’arrestation de quatre individus en lien avec du trafic de stupéfiants, dont les activités se déroulaient dans la grande région de Rimouski.

« Les policiers se sont rendus dans une résidence du chemin Duchénier ainsi que dans un garage sur la rue industrielle à Saint-Narcisse-de-Rimouski où ils ont découvert environ 8 735 comprimés de méthamphétamine ; environ 222 g de cocaïne ; environ 136g de cannabis, 3 500 cigarettes de contrebande, plusieurs milliers de dollars en argent comptant ; cinq téléphones cellulaires et plusieurs objets servant au trafic de stupéfiants », rapporte le sergent de la SQ, Claude Doiron.

Un autre homme de 38 ans et une femme de 27 ans habitant également à Saint-Narcisse-de-Rimouski ont été arrêtés et libérés par voie de sommation à comparaître à une date qui n’est pas connue pour le moment. Ils ne peuvent être identifiés avant une première comparution. « L’enquête se poursuit dans ce dossier », précise le porte-parole policier.  

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média