Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Éducation

Retour

20 décembre 2019

Collaboration spéciale - contact@lexismedia.ca

Quel niveau faut-il avoir pour faire sport études?

Éducation - sport

Ab-Decrocahge

©Photo Burst

Il existe plus de 600 programmes de sports-études au Canada. Leur objectif est de proposer  aux étudiants la possibilité de concilier leur poursuite d’études dans le secondaire tout en continuant leur pratique sportive. Pour être admis, il faut avoir été repéré par sa fédération et être capable de suivre un rythme scolaire soutenu, les heures d’entraînement et les compétitions prennent de la place dans l’emploi du temps ! Être bon dans un sport suffit-il pour y prétendre ?

Des critères d’admission très stricts

La fédération sportive est le point de départ de toute démarche vers Sports études. Les sportifs recommandés par leur entraîneur doivent avoir atteint au moins un des niveaux suivants : espoir, relève, élite ou excellence. Il faut donc être un athlète de haut niveau parce que les exigences au niveau de l’entraînement et des compétitions sont très élevées.

Ensuite, l’étudiant doit démontrer que ses études comptent avant tout et qu’il est capable de s’adapter à des modèles d’enseignement variés. Ses absences l’obligeront en effet à suivre des cours en vidéoconférence ou encore au moyen de capsules pédagogiques, ses devoirs seront parfois rendus par courriel.

Comment intégrer un programme sport études ?

Il faut adresser sa demande la dernière année avant le secondaire. Pour prendre l’exemple de Sports études tennis, les conditions  sont de s’être entraîné au moins 10 heures par semaine pendant au moins 44 semaines et avoir disputé 10 tournois provinciaux au cours de l’année. Il faut également réussir aux tests physiques standards de Tennis Canada. Un protocole d’entente est signé avec l’école en cas de réussite.

Lors de la première année en sports études, les entraînements passeront à 15 heures par semaine et le nombre de tournois à 15. Les entraînements deviennent ainsi plus intensifs et les risques physiques plus importants. Des traumatismes trop fréquents peuvent fragiliser les articulations, les muscles, les tendons… La blessure la plus courante est le tennis elbow. Le choix du matériel est indispensable pour l’éviter. La qualité de la prise en charge est essentielle pour une récupération rapide. C’est pourquoi en cas de douleurs, il vaut mieux prendre rendez-vous avec un chirurgien spécialiste du coude.

Les programmes de sports études concernent de nombreuses disciplines. Après leur scolarité, les élèves, désormais athlètes de haut niveau,  peuvent poursuivre leur carrière dans une filière sportive : la pratique professionnelle, l’enseignement, le management ou l’animation sportive.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média