Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

13 janvier 2020

Jean-Philippe Langlais - jplanglais@lexismedia.ca

L’UQAR accentue sa présence dans le domaine de la santé

Nouvelle chaire de recherche

UQAR

©Jean-Philippe Langlais - L'Avantage Rimouski

Le vice-président régional de TELUS – Livraison des solutions spécialisées et soutien, Raymond Lacroix, le recteur de l’UQAR, Jean-Pierre Ouellet, la présidente-directrice générale du CISSS du Bas-Saint-Laurent, Isabelle Malo, et la codirectrice de la Chaire de recherche sur la santé en milieu rurale, Marie-Hélène Morin.

Quelque mois après avoir confirmé son partenariat dans l’implantation à Rimouski d’un campus décentralisé en médecine, l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) lance une nouvelle Chaire de recherche sur la santé et les services sociaux en milieu rural.

La nouvelle chaire se veut le résultat d’un partenariat entre l’UQAR, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent, le CISSS de Chaudière-Appalaches et TELUS. L’Objectif poursuivi par la démarche est d’apporter des réponses adaptées aux enjeux sociaux et de santé auxquels font face les populations des communautés rurales. La création de cette chaire se veut l’aboutissement de plus deux ans de travail par l’UQAR et ses partenaires.

« On veut jouer un plus grand rôle dans le domaine de la santé. C’est un enjeu important dans l’Est-du-Québec. On sait qu’il y a des besoins de main-d’œuvre liés à ce domaine. On veut y contribuer de façon positive, à la fois en recherche, mais aussi sur le plan de la formation », souligne le recteur de l’UQAR, Jean-Pierre Ouellet.

Améliorer l’offre de services

Dotée d’une enveloppe de plus de 1,2 M$ sur cinq ans, la Chaire de recherche sur la santé en milieu rurale est dirigée par les professeures Marie-Hélène Morin (campus de Rimouski) et Lily Lessard (campus de Lévis). « On veut travailler à l’amélioration de l’offre de soins et de services sociaux sur notre grand territoire. On souhaite aussi l’amélioration des pratiques professionnelles. Elles sont déjà très bonnes, il y a déjà beaucoup de compétence chez nos intervenants, tous champs disciplinaires confondus. Nous voulons encore plus apporter des solutions qui sont adaptées à nos réalités régionales », affirme Mme Morin.

La programmation scientifique sera élaborée au cours des prochaines semaines. Elle sera développée de concert avec les partenaires du réseau de la santé et tiendra compte des caractéristiques territoriales et démographiques des milieux ruraux.

« Les travaux de recherche de la chaire nous donneront accès à des connaissances de pointe pour bonifier la qualité et l’offre de soins et de services de santé. Ils permettront également de mieux cibler nos actions pour répondre aux défis de la santé en milieu rural », soutient la présidente-directrice générale du CISSS du Bas-Saint-Laurent, Isabelle Malo.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média