Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économie

Retour

04 février 2020

Jean-Philippe Langlais - jplanglais@lexismedia.ca

Rendre Mont-Joli attrayante pour s’attaquer aux défis de la main-d’œuvre

Restauration

Momento

©Jean-Philippe Langlais - L'Avantage Rimouski

Situé dans le secteur du carrefour giratoire de Mont-Joli, le restaurant Momento a fermé ses portes le 31 janvier en raison d’une difficulté à recruter une main-d’œuvre qualifiée.

Conscient des difficultés de recrutement que connaît le secteur des services, dont le domaine de la restauration, le maire de Mont-Joli, Martin Soucy, dit vouloir miser sur la qualité de vie de ses concitoyens pour espérer renverser la tendance.

La récente fermeture du restaurant Momento illustre bien les défis du recrutement et de la rétention des travailleurs dans l’industrie de la restauration. Cette situation n’est pas unique à la région, mais dans un contexte où des chaînes manifestent présentement de l’intérêt envers Mont-Joli, la question de la main-d’œuvre prend tout son sens. Reconnaissant que la Ville ne puisse pas à elle seule renverser la vapeur, maire de Mont-Joli est d’avis qu’il faut mettre de l’avant des conditions gagnantes pour freiner la pénurie.

« Nous, à la Ville, qu’est-ce qu’on peut faire de plus? Mon rôle comme maire est de veiller à la qualité de vie à Mont-Joli; que les infrastructures et les loisirs soient au rendez-vous. Je dois m’assurer à ce que notre milieu devienne attractif et que les gens viennent y trouver emploi. On sait que dans le domaine de la restauration, c’est la pénurie de main-d’œuvre partout », indique Martin Soucy.

Quant au restaurant Momento, récemment fermé, M. Soucy comprend la décision prise par le propriétaire, mais espère qu’une relève se manifeste pour relancer les activités de l’établissement. « Je trouve ça triste, mais je garde espoir que cet endroit revive rapidement. D’ici la période estivale, j’ai bon espoir que ça va fonctionner », soutient le maire.

A&W

En ce qui a trait à la venue d’un restaurant A&W à Mont-Joli, Martin Soucy s’attend à un dénouement prochain du dossier. « J’ai entendu dire, encore dernièrement, que c’est en démarche. C’est plus que positif. En 2020, il devrait y avoir un A&W à Mont-Joli », avance M. Soucy.

Si les discussions préliminaires plaçaient le futur restaurant sur un terrain situé à l’angle du boulevard Benoit-Gaboury et du chemin Perreault, près du concessionnaire de véhicules d’occasion, le maire dit aujourd’hui ne pas être en mesure de confirmer l’information. « Je vais laisser le soin à l’entreprise de faire son travail », indique M. Soucy, sans élaborer davantage quant à la venue possible d’un Saint-Hubert Express.

Outre le domaine de la restauration, Martin Soucy souligne que de plus en plus d’entreprises s’intéressent à Mont-Joli en vue d’y développer des affaires. La Ville travaille d’ailleurs sur un plan de développement du parc industriel Pierre de Bané. « On a retenu les services d’une firme qui va nous aider à réaliser un plan d’aménagement. On a aussi une vision du côté commercial. Il y a une demande. Des chaînes ont cogné à notre porte pour demander des informations. Est-ce que ça va se concrétiser dans les prochains mois ou les prochaines années? J’ose l’espérer. »

Commentaires

4 février 2020

ross jean-noel

A.W

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média