Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

07 février 2020

Jean-Philippe Langlais - jplanglais@lexismedia.ca

La Commission Laurent fait escale à Rimouski

Droits des enfants et protection de la jeunesse

Régine Laurent

©Facebook

La présidente de la Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse, Régine Laurent.

La tournée des forums citoyens de la Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse sera de passage à Rimouski, ce mardi.

Rimouski est l’une des localités visées par la présentation de forums citoyens dans le cadre de la Commission présidée par Régine Laurent. L’activité, qui se déroule en collaboration avec l’Institut du Nouveau Monde, aura lieu dès 18 h à l’Hôtel Rimouski. Elle sera une occasion pour les participants de dialoguer sur la base de questions de consultation prédéfinies, à travers des échanges en petits groupes et des discussions en plénière.

Deux forums sont organisés. L'un s'adresse aux parents, jeunes adultes ayant côtoyé ou non la Direction de la protection de la jeunesse, aux familles d'accueil et citoyens de tous les horizons qui veulent s'exprimer sur les défis entourant cette commission. L'autre est dédié aux spécialistes œuvrant au quotidien avec les jeunes (santé, services sociaux, éducation, petite enfance, justice, sécurité publique ou encore au sein d'organismes communautaires).

L’objectif de la démarche n’est pas de récolter des témoignages individuels, mais plutôt de susciter une réflexion collective. Une analyse détaillée et anonymisée de l’ensemble de ces forums sera déposée en preuve et alimentera les réflexions et les recommandations des commissaires pour la remise de leur rapport final au gouvernement, le 30 novembre.

Rappelons que la Commission Laurent a un mandat très vaste, qui inclut à la fois l’organisation et le financement des services de protection de la jeunesse, l’évolution des conditions d’exercice et des pratiques cliniques des intervenants, le cadre législatif actuel et son application, le rôle et les responsabilités des réseaux publics et leurs partenaires, ainsi que l’organisation et le mode de fonctionnement des tribunaux en matière de protection de la jeunesse.

Cette commission spéciale a été créée un mois après la mort d’une jeune fille de sept ans, le 30 avril 2019 à Granby. Son décès, dans des circonstances tragiques, avait soulevé des inquiétudes quant au bien-être des enfants, à l’état du système de protection de la jeunesse du Québec ainsi qu’au soutien offert aux enfants et aux familles en situation de vulnérabilité.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média