Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économie

Retour

11 février 2020

Jean-Philippe Langlais - jplanglais@lexismedia.ca

Motoneige : un accès sécuritaire vers les commerces du carrefour giratoire

Mont-Joli

Pont motoneige

©Jean-Philippe Langlais - L'Avantage Rimouski

Situé près de la sortie d’autoroute de Mont-Joli, le pont conçu pour les motoneiges facilite l’accès des usagers vers les commerces situés dans le secteur du carrefour giratoire.

Les motoneigistes qui sillonnent les sentiers de La Mitis peuvent maintenant emprunter un nouveau pont, enjambant le ruisseau Lebrun, facilitant l'accès aux commerces du carrefour giratoire à Mont-Joli.

L’infrastructure aménagée tout juste avant la période des Fêtes est située à l’ouest de la route Flavie-Drapeau (route 132), au nord de l’autoroute 20. Elle permet aux motoneigistes de traverser le ruisseau en sécurité, peu importe les conditions, facilitant ainsi leur accès à la station-service, au bureau d’information touristique, à l’hôtel, aux restaurants et autres commerces du carrefour giratoire mont-jolien. Construit de façon robuste, le nouveau pont peut supporter le poids d’une dameuse.

« Normalement, en hiver, le ruisseau Lebrun est rempli de neige. On ne voit pas qu’il y a un cours d’eau à cet endroit. Toutefois, lorsque la neige fond au printemps, ça peut devenir risqué pour les motoneigistes. C’est d’abord une mesure de sécurité », souligne le président du Club de motoneige de La Mitis, Jacques Deschênes.

Partenaires solidaires

Le projet est né de la collaboration de plusieurs partenaires. La firme SEMA, a assuré la réalisation des travaux. Les Excavations Léon Chouinard et Fils ont aussi collaboré au projet. La Ville de Mont-Joli, avec une contribution de 5 000 $, ainsi que les commerçants du carrefour giratoire ont permis de compléter le montage financier. « Si le club de motoneige avait payé seul, le projet aurait dépassé les 80 000 $. On a réussi à s’en tirer pour moins de 40 000 $ grâce à la collaboration des partenaires », précise M. Deschênes.

De son côté, le maire de Mont-Joli souligne les efforts de collaboration qui ont mené à la concrétisation du projet et anticipe des retombées intéressantes pour les marchands du secteur. « Cela va amener une activité économique au carrefour giratoire qui était absente auparavant. C’est une bonne nouvelle. On parle d’un pont de bonne valeur et de grande qualité », affirme Martin Soucy.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média