Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

13 février 2020

Charles Lepage - clepage@lexismedia.ca

La Société des transports présente ses excuses

CLIENTS ABANDONNÉS

Sébastien Bolduc, vice-président de La Société des transports de Rimouski.

©Photo : Charles Lepage - L'Avantage Rimouski

Sébastien Bolduc, vice-président de La Société des transports de Rimouski.e

À la suite de l’arrêt de service du transport en commun à Rimouski le 7 février, la Société des transports présente ses excuses aux passagers qui ont été contraints de descendre d’un véhicule Citébus et laissés à eux même en pleine tempête de neige au centre-ville de Rimouski.

Lors d’un point de presse jeudi, La Société des transports de Rimouski s’est dite franchement désolée des inconvénients causés à ses clients par cette perturbation du service et les remercie de leur compréhension. « À ma connaissance, c’est la première fois qu’il reste des passagers à bord d’un véhicule au moment de la suspension du service et je m’assure que ce sera la dernière afin que cette situation ne se reproduise plus », affirme Sébastien Bolduc, vice-président de La Société des transports de Rimouski. « Cela dit, même s’il s’agissait de circonstances exceptionnelles, soyez assurés que la STR prendra tous les moyens nécessaires pour éviter qu’une telle situation ne se produise à nouveau », ajoute-t-il.

À l’avenir, la STR conduira les passagers en lieu sûr où ils pourront demeurer jusqu’à ce qu’ils puissent retourner à leur domicile en toute sécurité.

©Photo : Charles Lepage - L'Avantage Rimouski

À l’avenir, la STR conduira les passagers en lieu sûr où ils pourront demeurer jusqu’à ce qu’ils puissent retourner à leur domicile en toute sécurité.

« On veut s’assurer que la situation de la semaine dernière qui était une première à notre connaissance, soit aussi une dernière ! »- Sébastien Bolduc

À cet effet, la Société des transports annonce trois mesures qui assureront dans le futur, un meilleur encadrement de la clientèle en pareilles circonstances et une meilleure gestion de la situation.

Premièrement, lorsque les conditions météorologiques et routières se détérioreront et laisseront entrevoir une forte probabilité d’interruption de service, la STR annoncera à l’avance l’heure prévue de fin de service afin que les usagers puissent prévoir ou devancer leur retour à la maison plutôt que maintenir le service autant que possible jusqu’à ce que les conditions soient impraticables.

Deuxièmement, dès qu’une interruption des services sera prévue, la STR s’assurera d’une bonne communication de l’information. En plus de l’afficher sur son site Web, elle publiera un communiqué de presse pour annoncer l’heure de fin de service. Par ailleurs, au cours des prochaines semaines, la STR déploiera une application, un outil de suivi des véhicules en temps réel qui affichera un message si une interruption perturbe le service.

Enfin, si jamais des usagers se trouvent encore à bord des véhicules au moment de l’interruption des services, la STR conduira les passagers en lieu sûr où ils pourront demeurer jusqu’à ce qu’ils puissent retourner à leur domicile en toute sécurité. Différents scénarios sont déjà identifiés dont l’hébergement temporaire dans certains édifices, le temps que les passagers puissent être ramenés en toute sécurité.

Heureusement, grâce à l’aide d’un bon samaritain, les passagers éprouvés la semaine dernière ont pu regagner leur domicile en toute sécurité malgré les mauvaises conditions climatiques qui sévissaient à ce moment là.

Commentaires

13 février 2020

André Caron

Enfin, la STR va prendre ses responsabilités et assurer la sécurité des passagers qui lui font confiance. Reste à voir comment seront faites les communications concernant leur nouvelle application. Le directeur-général m'avait assuré de sa mise en place imminente IL Y A DÉJÀ TROIS ANS.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média