Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

17 février 2020

Jean-Philippe Langlais - jplanglais@lexismedia.ca

Cours suspendus à l'UQAR

Grève pour l'environnement

UQAR

©Archives - L'Avantage Rimouski

L'Université du Québec à Rimouski.

L’Université du Québec à Rimouski (UQAR) suspend ses cours pour la journée (lundi), en raison de la grève pour l’environnement déclenchée par l’Association générale des étudiants du Campus à Rimouski (AGECAR).

« Ce matin, constatant que des étudiantes et des étudiants postés aux entrées du campus de Rimouski empêchaient l’accès à l’Université, la direction de l’UQAR a convenu avec l’AGECAR qu’en échange de la levée de la ligne de piquetage, il y aurait suspension des cours pour le reste de la journée au campus de Rimouski », fait savoir l’institution par voie de communiqué.

Les cours offerts en vidéoconférence et sur le territoire, ainsi que les autres activités et services sont maintenus. Le personnel est donc tenu de se présenter au travail.

Première de trois jours de grève

Les membres de l’AGECAR, ont voté en faveur de trois jours de grève pour l’environnement lors d’une assemblée, le 22 janvier. La première journée de débrayage a lieu aujourd’hui et coïncide avec le début de la Semaine rimouskoise de l’environnement. Des actions locales sont menées par les étudiants. Des ateliers, des présentations et des actions en matière de lutte contre les changements climatiques ont lieu au cours de la journée.

Parmi les activités proposées, le guide de consommation écoresponsable pour la région de Rimouski élaboré durant la journée permettra notamment aux citoyens de la région de connaître l’emplacement des principaux commerces offrant des alternatives écoresponsables et locales. Une représentation étudiante est aussi prévue à la séance du conseil municipal de Rimouski.

« Face à l’absence d’actions concrètes pour l’environnement venant des élu.e.s de tous les paliers gouvernementaux, l’AGECAR prend les devants dans cette lutte. Il est de la responsabilité de l’AGECAR de montrer aux élu.e.s ainsi qu’à la communauté rimouskoise, bas-laurentienne et québécoise quelques-uns des meilleurs comportements à privilégier pour participer de manière positive à la lutte à la crise climatique actuelle », affirme le coordonnateur général de l’AGECAR, Étienne Gariépy-Girouard.

Commentaires

17 février 2020

Gilles Pelletier, Québec

Au lieu de faire une grève, pourquoi ne pas méditer sur l’œuvre de Jordi Bonet exposée au Grand Théâtre de Québec depuis 1969? L’Éducation au Québec se trouve toujours bien mal desservie face à l’oisiveté de sa clientèle qui cherche toujours à s’en détourner.

17 février 2020

Di bell

Les étudiants n'ont pas besoin de faire la grève durant l'année scolaire. La fin de semaine et le midi c'est moins difficile à gérer. J'espère que l'on va ajouter les trois jours plus tard durant l'année.

17 février 2020

Mikael

Pour ce que certains (nes) apprennent là , ils pourraient faire grève à l'année.

18 février 2020

Karl Aubut

Bravo aux étudiants, vous avez mes encouragements. (Et ne vous en faites pas avec les commentaires des babyboomers, ils jappent, mais ne mordent pas!) Salutations!

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média