Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

20 février 2020

Charles Lepage - clepage@lexismedia.ca

Les prestations d’assurance-emploi pour maladie grave pourraient passer de 15 à 50 semaines.

BLOC QUÉBÉCOIS

Maxime Blanchette-Joncasle Yves-François Blanchet.

©Jean-Philippe Langlais - L'Avantage Rimouski

Le député de Rimouski-Neigette – Témiscouata – Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas et le chef du Bloc québécois Yves-François Blanchet.

Les prestations d’assurance-emploi pour maladie grave pourraient passer de 15 à 50 semaines.

Le député de Rimouski-Neigette – Témiscouata – Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas se réjouit que la motion déposée mardi par le chef du Bloc québécois Yves-François Blanchet, ait été appuyée majoritairement par l’ensemble des partis de l’opposition mercredi en fin de journée, à l’exception des libéraux de Justin Trudeau, qui eux proposaient plutôt 26 semaines lors de la dernière campagne électorale.

Citant l’exemple de la Rimouskoise Julie Denis-Bélanger ( voir l’article : https://www.lavantage.qc.ca/article/2019/09/12/une-rimouskoise-en-pleine-detresse ), diagnostiquée pour deux maladies auto-immunes et celui de Marie-Hélène Dubé de Rivière-du-Loup qui a lancé une pétition qui a recueilli 600 000 signatures, monsieur Blanchette-Joncas a prononcé un discours bien senti à ce sujet devenant ainsi un acteur-clé dans cet heureux dénouement.

« C’est un combat de longue haleine. Au cours des dernières années, il y a eu plus de sept projets de loi déposés pour modifier les prestations d’assurance emploi pour maladies graves qui étaient limitées à 15 semaines. Selon nos chiffres, c’est seulement une personne sur quatre qui retourne au travail après les 15 semaines. C’est insuffisant et pour les autres, c’est l’aide sociale. Les proches aidants avaient droit eux à 26 semaines et les gens qui perdent un emploi ont droit à 50 semaines. C’est injuste ! Maintenant, on souhaite que les prestations pour maladies graves soient augmentées jusqu’à 50 semaines. La balle est dans le camp des libéraux. C’est à eux de démontrer leur collaboration comme ils l’ont mentionné au cours des dernières semaines et de déposer un projet de loi en bonne et due forme », fait valoir Maxime Blanchette-Joncas.

Cette modification à la loi de l’assurance emploi représenterait une augmentation de 0,06 $ à la charge fiscale des Canadiens et la caisse de l’assurance emploi contient actuellement plus de 4 G$ selon le député Blanchette-Joncas. « Il n’y a pas eu de changement à la loi de l’assurance emploi depuis 50 ans, le marché du travail a évolué depuis, il est donc temps de mettre à jour les dispositions de cette loi », conclut-il.

Il pourrait s’écouler un an avant que cette motion puisse devenir réalité et adoptée en projet de loi.

Commentaires

20 février 2020

André Isabel

Je suis curieux de voir toutes les clauses de non admissibilité

20 février 2020

Langlois

Moi j’ai été diagnostiqué du cancer du sein en mars 2019 et j’ai reçu du chômage 15 sem pas de sens et je suis incapable de recommencer à travailler faut que sa change

20 février 2020

Pascal B

Attaché votre tuque... encore de l'imposition sur vos talons de paie... de moins en moins d'argent dans vos poches, plus dans la machine !

20 février 2020

Doreen

Moi bien je suis incapable de travailler depuis fecrier l an passé et vu que j avais quitté un employeur qui me fesait exigence physiquement , après les patient bien souvent seule avec une 20 taine de patients que je devait laver, j ai essayer de me trouver mieux ailleurs mais du avoir arret par le specialiste . Jai été dianostiquer maladies graves . Et jai pas pu avoir mon chomage alors du me mettre sur le bien etre sociale. Et sont toujours apres me gosser pourtant c est ecrit en noir et blanc sur mes examen aussi. Je nest que 52 an et je suis en attente pour mon rente du quebec d invalidité.. jai travailler toute ma vie de lage de 17 an a 50 .. Pas juste en plus j aurait un debut de cancer au foie. Pouvez vous m aider

20 février 2020

patrice tremblay

sa serais super on sais jamais quant on tombe gravement malade ,,,, jai passer par la avec mon ex conjointe elle étais oubliger aller travailler apres ses 15 semaine pour vivre elle avais 3 enfants avec la chimio elle avais presque plus de force mais elle y allais pareille ,,,, sa fait longtemps que sa serais comme ca 50 semaine sait tout le monde qui paye sa quant il travail on a le droit

20 février 2020

Edith fournier

Ben moi je suis en attente d’une chirurgie à la hanche droite prothèse totale c’est 6 mois d’arrêt en convalescence et comme le système de santé est très rapide mon chômage maladie va finir et si ça continu je serai encore en attente pour la chirurgie et je ne peux plus travailler j’ai de plus en plus de misère à marcher je me demande où va la société et nos élus ne semble pas affecter de savoir que bientôt si ça continu il n’y aura plus grand monde pour travailler et remplir les caisses du gouvernement!

21 février 2020

Donna

J’ai reçu diagnostic de cancer du sein en août 2019 j’ai eu 15 semaine de maladie et c’est fini c’est dure d’être malade et sans revenu j’ai pas terminé mes traitements mon retour au travail est août 2020 c’est très dure

21 février 2020

vivi.talbot@hotmail.com

Moi j'ai la maladie de crohn ça fais 3 fois que je suis opérée et à chaque fois j'ai pas assez eu de semaine de chômage pour me rétablir

21 février 2020

France Lalancette

Pourquoi seulement maladie grave? La maladie n'a pas de temps pour laisser sa place à la santé. Peut-on s'entendre que 15 semaines c'est pas long.

21 février 2020

Sylvie plamondon

J'ai eue une chirurgie complète de la hanche en aout 2019 , jsi eue 3 mois de convalescence et mes 15 semaines de chômage maladie puis en octobre 2019 jai recue un diagnostique de cancer du poumon jsi eue une chirurgie( lobectomie,) en decembre 2019 et en janvier 2020, je dois abour des traitements de chimiotherapie donc depuis mes 15 semaines je n'ai rien car jai aucun avantage sociaux et je ne peux pas recevoir de BS car je bis avec mon conjoint cest tres difficile car en plus d'être malade on a peine à payer les fameux stationnement d,'hôpitaux exorbitant !!

24 février 2020

Lorraine

Pour avoir vécu ça avec mon conjoint qui avait un cancer. Je me dit que dans une société évoluée on ne devrait même pas avoir à se soucier de ça. Faut déjà lutter avec la maladie. Si il y a l’argent en plus c’est infaisable.

24 février 2020

Sylviesavard

Mai 2018 accident auto. Diagnostics entorse cervicale et lombaire. Incapable de travailler plus de jours semaines non consecutifs. Autre diagnostic du neurochirurgien hernie discale. Arrêt de travail causé par douleurs excessives. Je me suis battu avec l'assurance emploi maladie pour 15 semaines. Toujours en maladie, épuisée physiquement et mentalement. Comment puis-je vivre avec un maigre chèque assistance sociale.

24 février 2020

Sylvie

En janvier 2018, j’ai appris que j’avais le cancer des deux seins métastatiques foie et rein. J’ai eu 15 semaines de chômage et c’est effectivement pas facile de vivre sans revenus. Quinze semaines ce n’est vraiment pas suffisant. Je travaille depuis l’âge de 16 ans et j’en avais 50 au moment d’apprendre la nouvelle. On m’a déclaré invalide en mai 2018 car cancer incurable. Je reçois donc une toute petite rente d’invalidité qui est imposable depuis mai 2018. Ce n’est pas avec cette rente que je peux penser à vivre. Alors faut décaisser nos maigres économies. À 50 ans tu penses pas que tout peut basculer. J’avais 3 emplois en même temps. C’est déjà assez stressant de vivre avec la maladie et en plus on doit composer avec le stress de l’insécurité financière. Ça prend minimum un an de chômage quand tu dois te battre contre le cancer. Et en plus, quand tu en as payé toute ta vie et que tu apprends que tu ne retravailleras plus jamais, le minimum de 50 semaines nous enlèverait cette pression de stress financier au moins pour un an.

24 février 2020

Gauthier Donald

Pas grand de pouvoir avec le Bloc ses le gouvernement de Trudeau qui va décider.

24 février 2020

france dion

porquoi attendre un an avant d èspéré une modification de la loi de l assurance emploi bien de gens et moi y compris ont déjàs épuisés leurs semaines en chômage maladie et autres semaines admissibles ces 50 semaines proposées devraient être en rétroatifs à tous ces gens puisqu il n y a eue aucune modification de loi depuis 5o ans et que cela aurait dût se faire et être adopté dès le debut d ailleurs M. Blanchette en avait parlé lors de débats de la course électorale mais encore là M. Trudeau patogeait de balivernes et mensonges sans toute fois aidé ces concitoyens cette loi devrait être adopté pour tous l ensemble du territoire et provinces rétroatifs de 10 ans minimum allez M. Trudeau montrer ns votre collaboration et votre bon vouloir d aider en plus d avoir perdus toutes dignités face à la maladie moi et tous ces gens c est innacceptable agissez!!!

25 février 2020

Michaud

Si le gouvernement peut enfin la changer cette loi et enfin arriver à la réalité d’aujOurd’hui les maladies c’est pas une affaire de 15 sem ...et pas facile surtout quand tu es une mère monoparentale ... Pour l’avoir vécu avec le cancer des seins dans mon cas j’ai du retourner travailler malgré mes traitements. Je garde espoir que le gouvernement va réellement bouger!

27 février 2020

France lafontaine

Enfin ça serait une bonne nouvelle.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média