Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

25 février 2020

Jean-Philippe Langlais - jplanglais@lexismedia.ca

Une 3e mission à bord de l’Amundsen

Programme Odyssée Saint-Laurent

Amundsen

©Gracieuseté - Elie Dumas-Lefebvre

Le brise-glace Amundsen sera l’hôte d’une 3e mission océanographique hivernale dans le cadre du programme de recherche Odyssée Saint-Laurent.

Le Réseau Québec maritime réalisera une 3e mission océanographique hivernale sur le Saint-Laurent à bord du brise-glace de la Garde côtière canadienne NGCC Amundsen, dans le cadre du programme de recherche Odyssée Saint-Laurent.

Au cours des prochains jours, 25 participants provenant d’une douzaine d’institutions prendront part à une expédition visant à acquérir des connaissances de pointe sur le fonctionnement de l’écosystème du Saint-Laurent en hiver. La mission a pour objectif principal de récolter des connaissances scientifiques destinées à la compréhension et à la gestion du fleuve et du golfe Saint=Laurent, en période hivernale.

Comme lors des deux précédentes missions, les activités scientifiques auront lieu entre les opérations de déglaçage et d’escorte de la Garde côtière canadienne. Des scientifiques procéderont à l’échantillonnage de sédiments, de plancton, de plaques de glace et d’eau de différentes profondeurs afin déterminer les propriétés physico-chimiques de la colonne d’eau. Ces données viendront s’ajouter et bonifier celles recueillies au cours des missions de 2018 et 2019.

« Dans le contexte du changement climatique, l’échantillonnage pluriannuel va permettre de mieux comprendre la variabilité naturelle des processus océanographiques et d’érosion côtière hivernaux dans le système Saint-Laurent. Les données pourront par la suite être utilisées pour améliorer les prévisions des modèles numériques sur la couverture de glace, la circulation des masses d’eau, ou encore les transports de polluants », explique le chef de mission, Jean Carlos Montero Serrano.

Les données et les échantillons recueillis à bord de l’Amundsen seront utilisés par les équipes scientifiques d’une dizaine d’institutions et organismes, dont l’Institut des sciences de la mer de l’Université du Québec à Rimouski. En plus d’accueillir, entre autres, des projets de recherche en chimie, physique, biologie et en géologie, la mission hébergera, pour la première fois, une conceptrice et doctorante en arts de la scène. Cette dernière profitera de son périple afin d’avancer un projet de spectacle acrobatique et théâtral mettant en valeur la recherche scientifique, les enjeux maritimes et les projets novateurs en vigueur du fleuve au golfe.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média