Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

27 février 2020

Jean-Philippe Langlais - jplanglais@lexismedia.ca

Hémodynamie : le Bas-Saint-Laurent se mobilise jusqu’à l’Assemblée nationale

Pascal Bérubé Harold LeBel

©Jean-Philippe Langlais - L'Avantage Rimouski

Le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, et son collègue de Rimouski, Harold LeBel.

Une délégation bas-laurentienne se rendra à l’Assemblée nationale de Québec, le 10 mars, afin de plaider en faveur du projet d’implantation d’une salle d’hémodynamie, à l’hôpital de Rimouski.

Le comité pour le développement d’une salle d’hémodynamie à Rimouski réclame, depuis des mois, une réponse favorable de la part de la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, relativement à ce dossier. Une pétition a été lancée récemment. À ce jour, plus de 1 500 citoyens ont manifesté leur appui au projet. Cette fois, le comité souhaite aller plus loin.

« On a senti, dans les dernières semaines, un recul de la ministre qui était plutôt optimiste, mais qui, là, met des bémols chaque fois qu’on lui parle. On n’aime pas ça. La région a toujours été obligée de se battre pour obtenir des choses en raison d’un pouvoir centralisateur des fonctionnaires à Québec qui nous nuit là-dedans. Il faut toujours accentuer la pression et c’est ce qu’on va faire », insiste le député de Rimouski, Harold LeBel.

Un ministre, une région

Passant en revue les différents dossiers en cours, le député LeBel et son collègue de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, ont réitéré leur souhait de voir le premier ministre François Legault nommer un ministre responsable uniquement du Bas-Saint-Laurent. Présentement, la ministre Marie-Eve Proulx est attitrée à trois régions, soit Chaudière-Appalaches, le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine.

« Le Bas-Saint-Laurent, c’est plus de 100 municipalités et huit MRC. […] Ce n’est pas un enjeu partisan. C’est un enjeu d’efficacité. Si on accepte que les trois régions soient ensemble, on marginalise nos régions. On envoie le signal qu’on est une parmi d’autres. C’est une question de principe et une question de pragmatisme », indique Pascal Bérubé.

Les députés péquistes entendent aussi talonner le gouvernement afin qu’il bonifie les indemnités pour les patients qui doivent se déplacer pour obtenir des soins à l’extérieur de la région. L’indemnité de déplacement est actuellement de 0,13 $ du kilomètre, alors qu’elle est de 0,47 $ pour un fonctionnaire et de 0,86 $ pour un médecin.

La réintégration du prolongement de l’autoroute 20 au Plan québécois des infrastructures et figure aussi parmi les priorités des députés LeBel et Bérubé. Ces derniers souhaitent aussi avoir l’heure juste quant au transfert du port de Rimouski et la confirmation des sommes consenties.

Commentaires

4 mars 2020

Jean-Roch Bouchard

Oui,vivement une salle d'hémodynamie à Rimouski afin d'éviter des morts inutiles..J'ai travaillé toute ma vie en cardiologie et connaît très bien l'importance de cette salle.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média