Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

26 mars 2020

Charles Lepage - clepage@lexismedia.ca

« Il faudra faire preuve de patience au cours des prochaines semaines » - Maxime Blanchette-Joncas

COVID-19

Le député de Rimouski-Neigette – Témiscouata – Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas.

©Photo : gracieuseté

Le député de Rimouski-Neigette – Témiscouata – Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas.

Tout en se réjouissant des mesures d’aide aux citoyens, adoptées par la Chambre des communes dans la nuit de mardi à mercredi, le député de Rimouski-Neigette – Témiscouata – Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas avertit cependant tout le monde qu’il faudra faire preuve de patience au cours des prochaines semaines.

« Je salue la création de la Prestation canadienne d’urgence. Ainsi, les gens qui se retrouvent sans emploi bénéficieront d’une somme imposable de 2000 $ par mois pour répondre aux urgences, comme le logement et l’alimentation. Cependant, avec le nombre exceptionnel de nouveaux demandeurs, il faut prévoir des délais pour que le gouvernement fédéral remplisse la commande. Seulement dans la dernière semaine, près d’un million de Canadiens se sont inscrits à l’assurance-emploi. Les lignes téléphoniques et les serveurs de Service Canada sont littéralement engorgés », dit le député.

Ottawa s’est engagé à mettre en ligne un portail où les demandeurs pourront s’inscrire à compter du 6 avril. M. Blanchet-Joncas encourage ses concitoyens à créer dès maintenant leur dossier à Service Canada :(https://www.canada.ca/fr/emploi-developpement-social/services/mon-dossier.html) et à l’Agence du revenu du Canada (https://www.canada.ca/fr/agence-revenu/services/services-electroniques/services-electroniques-particuliers/dossier-particuliers.html; pour les entreprises https://www.canada.ca/fr/agence-revenu/services/services-electroniques/services-electroniques-entreprises/dossier-entreprise.html).

« Ce qu’il faut retenir, c’est que la nouvelle Prestation canadienne d’urgence (PCU) remplace les Allocations de soutien d’urgence et de soins d’urgence annoncées précédemment, qui s’adressaient aux personnes atteintes par la COVID-19 ou celles qui s’en occupaient. De façon élargie, la PCU soutiendra autant les travailleurs autonomes que les contractuels ou les salariés qui ont perdu leur source de revenus. Il faut avoir gagné au moins 5000 $ en 2019 ou au cours des 12 derniers mois et être âgé de plus de 15 ans. Quant à ceux qui ont déjà présenté des demandes après le 15 mars pour l’assurance-emploi ou qui bénéficient présentement de ses prestations, ils n’ont pas à s’inscrire pour la PCU », explique le député fédéral.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média