Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

05 avril 2020

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

La fermeture des commerces non essentiels prolongée jusqu'au 4 mai

COVID-19

Fermé

©Photo Gracieuseté

Les commerces non essentiels demeurent fermés jusqu'au 4 mai.

Le gouvernement de François Legault a annoncé aujourd'hui que la fermeture des commerces non essentiels allait être prolongée jusqu'au 4 mai.

Le premier ministre a pris cette décision de concert avec la Santé publique, estimant que la crise ne sera pas réglée avant encore trois semaines. « On se garde une marge de manœuvre mais il faut être réaliste », a-t-il lancé d'emblée.

François Legault a également mentionné que le travail était déjà entamé afin de préparer l'après-crise. « Quand la courbe va commencer à redescendre, on voudra rouvrir certaines entreprises. On veut essayer de sauver le maximum d'entreprises québécoises. Le ministre de l'Économie, Pierre Fitzgibbon travaille d'ailleurs sur un projet intitulé Panier Bleu, une plateforme numérique pour regrouper, par région, tous les produits québécois. »

Le premier ministre estime que le moment est venu de sensibiliser les Québécois à acheter localement mais aussi d'encourager les entreprises d'ici à se tourner davantage vers la vente en ligne et la livraison.

Pierre Fitzgibbon est catégorique. Il va y avoir des conséquences économiques et humaines. « On travaille fort pour accompagner les entreprises à la relance des activités. Les programmes fédéraux sont puissants et vont permettre d'avoir un tissu social et économique important qui va nous permettre d'être plus à l'aise pour aider nos entreprises. »

D'ailleurs, l'initiative Panier Bleu, qui prendra la forme d'un organisme à but non-lucratif, aura pour objectif d'aider les petites entreprises québécoises. « Ce n'est pas contre le libre-échange mais plutôt une approche unifiée de communication pour permettre à nos petits commerçants de tirer leur épingle du jeu face à des entreprises qui possèdent d'immenses ressources en marketing », ajoute le ministre de l'Économie.

Ce dernier parle aussi de différents scénarios de réouverture, autant sectoriels que géographiques. « On évalue la possibilité d'opérer sous confinement selon des bonnes pratiques. On va aussi regarder la chaîne d'approvisionnement. Il faudra voir aussi le nouveau monde après la crise. »

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média