Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

14 avril 2020

Charles Lepage - clepage@lexismedia.ca

CHSLD de Rimouski : gratitude envers les gens qui se dévouent

OPINION

C’était il y a un an, c’était le pire jour de ma vie, le jour où j’ai dû laisser derrière moi mon mari, car il venait d’être admis comme résident au CHSLD de Rimouski.

Un choc pour lui, mais aussi pour moi, qui ne s’était jamais préparée à cette éventualité.

Aujourd’hui, je viens partager, tout ce qu’il m’a été donné de constater et d’apprendre pendant cette année et toute la reconnaissance que j’ai pour le personnel que je côtoie régulièrement. Grâce à eux, je ne serai plus jamais la même.

Après avoir arpenté jour après jour, les corridors qui me mènent au 3e Sud, je peux dire que j’ai acquis une grande confiance et beaucoup de gratitude envers les gens qui se dévouent auprès d’une clientèle qui en a grandement besoin.

Mon mari et moi avons trouvé entre ces murs une vraie famille. Les membres de cette belle famille sont autant les employés dévoués que les résidents que nous côtoyons.

Au cours de cette marche vers l’adaptation, j’ai vu beaucoup de choses qui m’ont fait du bien et qui m’ont donné la certitude que même en mon absence, mon mari était entouré de soins.

J’ai vu :

De l’attachement sincère dans les larmes d’une préposée apprenant le décès d’une résidente à son retour de vacances,

Des petites tapes encourageantes sur l’épaule d’une résidente, par un préposé qui ne se savait pas que je le voyais,

Des trésors d’imagination pour distraire les résidents,

Des sourires heureux dans les visages du personnel, pendant un repas spécial pour les résidents,

De la joie sur l’étage parce que notre petit chien Abby et notre chatte Prada, sont les bienvenues en tout temps.

Un Comité de loisirs très actif.

Des bénévoles très dévoués.

Des petits bols de crème glacée qui se remplacent dans frigo de mon mari, comme par magie.

De la délicatesse de la part des employés qui font l’entretien sanitaire.

De la collaboration de tous les services...

J’ai entendu :

Des paroles douces derrière des portes entr’ouvertes,

Des rappels à ne pas hésiter à sonner la clochette au besoin,

Des paroles empreintes de patience,

Des contentements en voyant les progrès d’un résident,

Des suggestions pour améliorer le quotidien.

Des compliments pour apporter du bonheur.

Et j’ai entendu des pas, des pas et encore des pas… de ce personnel qui fait tout son possible pour répondre aux besoins.

Et tout ça me remplit de gratitude et de reconnaissance…

Aujourd’hui, nous vivons la pandémie !

Comme tous les autres répondants ou membres de famille, je n’ai pas pu visiter mon mari depuis un mois... confinée moi aussi dans mon chez-moi ! Mais je suis en confiance, car je sais, pour l’avoir côtoyé depuis un an que l’amour existe dans cet établissement et que même une pandémie ne peut détruire l’Amour.

Oui, le personnel est surchargé,

Oui les tâches sont augmentées,

Oui l’inquiétude et la fatigue sont présentes,

Mais parce que le personnel est là, qu’il soigne et qu’il veille…

Qu’il se donne jour après jour,

Ça va bien aller...

Grâce au système de communication mis en place, je peux voir et parler à mon mari par « face-time » et même nos filles qui vivent à l’extérieur de Rimouski y ont accès. Et si l’inquiétude me gagne, je peux l’utiliser pour prendre des nouvelles, il y aura toujours une réponse.

Ce moyen accessible aux familles permet de garder contact avec l’être aimé et d’être rassuré.

Donc, malgré cette pandémie et tout ce que nous entendons, je conserve cette confiance qui s’est bien établie au plus profond de moi. 

Nous passerons au travers, parce que nous sommes une équipe et que nous croyons qu’ensemble nous sommes plus forts. A ce stade-ci, même les pensées peuvent avoir du pouvoir, donc, il nous est demandé de penser positif.

Soutenons et soyons fiers de cette grande bâtisse sur la colline... ensemble nous gravirons les marches qui nous mèneront à la victoire.

Merci à tous !

Roselyne Cyr, lundi, 13 avril 2020.

Commentaires

15 avril 2020

Hélène Marceau

Très beau témoignage Mme Cyr ! Moi aussi j'ai été témoin de tout le dévouement et humanisme du personnel du CHSLD de Rimouski et oui, ça met du baume sur nos inquiétudes, nos souffrances, etc. de savoir que nos êtres chers sont en bonnes mains. Ma mère est décédée il y a quelques années, elle était atteinte d'alzheimer ( phase terminale ) donc elle était dans son monde à elle et il fallait tout penser pour elle et surtout ne pas la brimer à cause de ces élucubrations décousues. À chacune de mes visites, ma mère était lavée, habillée, nourrie, soignée et surtout, elle avait le sourire aux lèvres, le sourire dans l'âme. Pour ces dernières heures, nous avons eu droit à une chambre plus grande pour nous réunir mes frères/soeurs et moi et aux 15-20 minutes, il y avait un personnel qui entrouvait la porte pour voir si tout allait bien et j'en ai vu qui avait larme à l'oeil. À chacunes de mes visites, j'ai remercié le personnel mais je vous félicite et remercie de le faire à plus grande échelle car OUI le CHSLD de Rimouski mérite grandement toute notre reconnaissance et nos remerciements. Bien des pensées pour vous et votre mari, Ça va bien aller !

15 avril 2020

Fleurette Belanger

Merci de valoriser ce qui se fait de bien chez nous!

15 avril 2020

Catherine

Très beau texte. Ma mère est au CHSLD de Rimouski depuis quelques années déjà. Sachant que la séparation est extrêmement difficile pour mon papa, qui normalement passe 8hrs par jour avec ma mère atteinte de la maladie d’Alzheimer, une préposée a été assez gentille pour lui permettre de voir sa femme devant une fenêtre, un moment plein d’amour, de joie et de larmes. Une photo très touchante de cet instant: https://www.facebook.com/1656865501258145/posts/2626260197651999/

15 avril 2020

LOUISE Bois

Je suis une ancienne chez vous je vous admire beaucoup pour votre grand dévouement je suis de tout coeur avec vous

30 avril 2020

Monique Sleigher

Félicitations Roselyne pour ce touchant témoignage, Comme toujours tu as choisi les bons mots qui aident à atténuer "les maux" avec ce témoignage véridique de la vie en CHSLD. On est chanceux d'avoir de bons soignants, du personnel aimant et aidant. Et comme tu dis.... ils prennent soin de leurs patients que tout devient comme une famille en dedans de ces portes. Oui ça va bien aller. Félicitations à chaque travailleur qui redouble d'effort dans cette situation très difficile pour tous. Et il y a longtemps que le métier de préposé aux bénificiaires devrait être tellement plus apprécié et rémunéré à sa juste valeur.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média