Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

20 mai 2020

Charles Lepage - clepage@lexismedia.ca

Lancement de nouveaux outils pour encourager l’agriculture urbaine

MRC RIMOUSKI-NEIGETTE − COSMOSS

Francis St-Pierre, préfet de la MRC Rimouski-Neigette et Hirondelle Varady-Szabo, agente de liaison COSMOSS.

©Photo : Charles Lepage - L'Avantage Rimouski

Francis St-Pierre, préfet de la MRC Rimouski-Neigette et Hirondelle Varady-Szabo, agente de liaison COSMOSS.

La MRC de Rimouski-Neigette en collaboration avec COSMOSS Rimouski-Neigette lance trois démarches visant à encourager l’agriculture urbaine sur son territoire.

Ainsi, la création d’un nouveau site Web de référence permettra de trouver l’information favorisant l’agriculture urbaine dans Rimouski-Neigette ; quinze jardins surélevés destinés à la culture de plantes comestibles seront installés au cours des prochaines semaines sur l’ensemble du territoire de la MRC ; le schéma d’aménagement et de développement sera revu cet automne afin d’y intégrer le Plan d’agriculture urbaine (PAU) de la MRC de Rimouski-Neigette adopté à l’été 2019 et dont le but est de faciliter l’agriculture urbaine.

Ces actions sont mises en place pour tendre vers une MRC nourricière grâce aux travaux du comité de suivi, composé de la MRC de Rimouski-Neigette, la Ville de Rimouski, la Table en saine alimentation pour tous RN, le Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent, la Fédération de l’UPA Bas-Saint-Laurent, le Syndicat local de l’Union des producteurs agricoles, le MAPAQ et COSMOSS Rimouski-Neigette.

« Cet automne, la MRC va entreprendre une démarche de modification de son schéma d’aménagement dans le but d’autoriser les poules urbaines et l’implantation de serres sur son territoire afin de créer une production de proximité. La crise nous a amenés à avoir des craintes quant à nos approvisionnements en produits frais. Nos ancêtres ont toujours survécu en temps de crise parce qu’ils produisaient ce qu’ils mangeaient. Sans argent dans leurs poches, ils avaient quelque chose à manger », commente Francis St-Pierre, préfet de la MRC.

Appelé à commenter cette initiative, le maire de Saint-Valérien Robert Savoie considère qu’il s’agit là d’un pas en avant vers l’autonomie alimentaire. « Chez nous, la forêt nourricière et les bacs sont installés depuis deux ans et ils sont pris en charge par la communauté, en partenariat avec le conseil municipal. Pour moi, c’est une vision à long terme, car un conseil municipal ça dure quatre ans, une communauté c’est éternel. Éventuellement, on alignera nos sites Web avec nos producteurs maraîchers et l’épicerie du village. Ces étapes sont une sensibilisation qui change notre culture et c’est une appropriation par les gens de leur milieu et de leur autonomie. »

COSMOSS RN investit 1 000 $ et le conseil de la MRC de Rimouski-Neigette, 5000 $, afin de permettre cette expérience pilote qui s’inscrit dans le Plan de développement de la zone agricole et dans le Plan d’agriculture urbaine de la MRC.

Robert Savoie, maire de Saint-Valérien.

©Photo : Charles Lepage - L'Avantage Rimouski

Robert Savoie, maire de Saint-Valérien.

« Quinze bacs d’agriculture comestible à partager seront installés au cours du printemps dans 15 emplacements sur ce vaste territoire. Faits de bois écoresponsable, ils ont été fabriqués par l’entreprise d’économie sociale Atout Services. Ils seront accompagnés d’un guide d’entretien et de culture. Ce projet est rendu possible grâce aux dons des entreprises Marcel Dionne et Fils inc. et Terrain-Services inc. qui offrent la terre de remplissage gratuitement. C’est un bel exemple de concertation et selon la demande, d’autres bacs pourront être installés éventuellement », précise Hirondelle Varady-Szabo, agente de liaison COSMOSS.

Le nouveau site Web qui permet de trouver de l’information sur l’agriculture urbaine dans la MRC Rimouski-Neigette est déjà en ligne au : www.agricultureurbainemrcrn.com  

Les bacs ont une dimension de trois pieds sur six pieds et sont faits de bois écoresponsable enduit d’une huile naturelle et munis d’une membrane géotextile.

©Photo : Charles Lepage - L'Avantage Rimouski

Les bacs ont une dimension de trois pieds sur six pieds et sont faits de bois écoresponsable enduit d’une huile naturelle et munis d’une membrane géotextile.

Les 15 emplacements sont :

Esprit-Saint : Devant l'église et à l’École de la Colombe

La-Trinité-des-Monts : Au Centre des Loisirs

Saint-Anaclet-de-Lessard : À la résidence pour personnes âgées l’Héritage

Saint-Eugène-de-Ladrière : Au jardin communautaire situé à la salle Le Campagnard

Saint-Fabien : Au pavillon des loisirs

Saint-Narcisse-de-Rimouski : Au jardin communautaire et à l’école Boijoli

Saint-Marcellin : Au jardin communautaire

Saint-Valérien : Au centre communautaire

Rimouski : Aux bureaux de Moisson Rimouski-Neigette, à la Maison des familles de Rimouski-Neigette, au Centre de pédiatrie sociale en communauté de Rimouski

Pointe-au-Père : À l’office municipal d’habitation

Sainte-Blandine : À l’école des Merisiers

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média