Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

29 mai 2020

Charles Lepage - clepage@lexismedia.ca

La construction d’une maison des aînés et alternative est confirmée à Rimouski

COIN LÉONIDAS SUD ET MADELEINE-GLEASON

Maison des aînés

©Photo : extrait vidéo - gouvernement du Québec.

Afin d’accélérer la construction des maisons des aînés et alternatives, le gouvernement a annoncé qu’un montant de 309 millions de dollars du Plan québécois des infrastructures 2020-2030 serait devancé à cette année.

Une maison des aînés et alternative sera construite à Rimouski, sur le territoire du Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent.

La nouvelle a été confirmée vendredi matin par la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, ainsi que la ministre déléguée au Développement économique régional et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, Marie-Eve Proulx.

Ce nouvel établissement sera situé en bordure de l’avenue Léonidas Sud et de la rue Madeleine-Gleason. En tout, 72 places seront à la disposition de la population de la région, soit 48 places pour aînés et 24 autres places pour les adultes ayant des besoins spécifiques. On ne connaît pas encore la date du début des travaux ni les coûts de condtruction. Ce lieu offrira aux résidents un milieu de vie à dimension humaine, constitué de six unités climatisées de 12 places chacune, et comportant des chambres individuelles avec toilette et douche adaptée pour chaque résident.

Maison des aînés - maquette

©Photo : Extrait vidéo - gouvernement québécois

Maison des aînés - maquette.

Ce nouveau type d’hébergement rappellera davantage un domicile et favorisera les contacts humains ainsi qu’un mode de vie plus actif. Selon la ministre Blais, l’environnement des maisons des aînés et alternatives facilitera l’application des mesures de prévention et de contrôle des infections en cas d’éclosion. « Cette construction d’une maison des aînés et alternative à Rimouski améliorera le quotidien des résidents et leurs proches. Elle sera aussi bénéfique pour le personnel qui travaille dans ces milieux, et contribuera à l’attractivité et à la rétention de cette main-d’œuvre. »

D’ici la fin de 2022, ce sont 2 600 nouvelles places qui seront construites en maisons des aînés ou en maisons alternatives. De plus, 2 500 places en centre d’hébergement et de soins de longue durée feront l’objet de rénovations ou de reconstructions au cours des prochaines années.

Commentaires

29 mai 2020

Doris

Désolée je suis déçue car pour les montants investis il y aura peu de place et de plus moins de mise à niveau aux CHSLD...peu de détails et moins de nouvelles interprétations ,du moins connues. Humble avis regrets d’attentes de rêves

29 mai 2020

jeanne darc rouleau

je suis bien fiere de cette nouvelle.Cela va etre tres important pourvu que les prix sois raisonnable.Alors on attend.

30 mai 2020

Huguette Laplante

Comme d'habitude, c'est toujours Rimouski qui est priorisée, ici à Rivière du loup, il avait déjà eu une entente pour une deuxième phase à la construction du nouveau CHSLD, des Chauffailles et maintenant, ç'est disparue dans les nuages, nous avons un CHSLD désuet depuis des années ( CHSLD St-Joseph) le gouvernement va investir je ne sais plus combien pour essayer de le (patcher) l'eau qui coule, le plâtre qui tombe etc... mais c'est pas grave... RIMOUSKI est toujours plus important. Je ne suis pas certaine que le Gouvernement y aimerait ça de voir ses parents demeurés dans ce bâtiment vétuste depuis des décennies. Faites vos devoirs Madame Blais en autre...Merci de prendre le temps de lire mon commentaire.

31 mai 2020

Maryse Larouche

Comment réserver un logement dans la nouvelle maison des ainés sur la rue Léonidas-Madeleine Gleason à Rimouski?

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média