Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

16 juin 2020

Serge Dionne - sdionne@lexismedia.ca

Le livre d’un citoyen de Rimouski récompensé par l’Assemblée nationale du Québec

POLITIQUE QUÉBÉCOISE

Alexandre Dumas

©Photo Gracieuseté Assemblée nationale du Québec

Alexandre Dumas a enseigné pendant plusieurs années à l’Université du Québec à Rimouski.

Un citoyen de Rimouski et ex-enseignant à l’UQAR a vu son œuvre être récompensé par l’Assemblée nationale du Québec lors de la remise des Prix du livre politique 2020.

L’Église et la politique québécoise, de Taschereau à Duplessis (McGill-Queen’s University Press), d’Alexandre Dumas, était finaliste dans la catégorie Prix de la présidence de l’Assemblée nationale. M. Dumas a reçu une bourse de 1 500 $. « C’est une très belle vitrine pour mes travaux. Ça vient souligner la valeur de l’œuvre. Je suis bien heureux d’avoir participé à la réflexion collective », dit-il.

L’ouvrage - qui est également disponible en Australie et aux Émirats arabes unis, notamment - jette un nouveau regard sur des préjugés concernant le rôle historique joué par l'Église catholique dans la politique provinciale.

Le Québec d'avant la Révolution tranquille est généralement perçu comme une période dictée par l’Église catholique, avec la complicité d'un gouvernement de l'Union nationale corrompu de Maurice Duplessis.

Après avoir consulté des archives et fait le tour des évêchés de la province, un travail de quatre ans, Alexandre Dumas en vient plutôt à la conclusion que l'Église catholique s’entendait beaucoup mieux avec le Parti libéral qu'avec l'Union nationale.

« J’ai voulu déboulonner certains mythes. L’expression ‘‘ Le ciel est bleu, l’enfer est rouge ’’ n’avait rien à voir avec la religion. C’était simplement un slogan politique de l’Union nationale. Concernant le droit de vote des femmes, qui a été autorisé beaucoup plus tard au Québec, on imagine que l’Église a retardé le processus. Mais non, c’est plutôt le conservatisme de nos politiciens. »

Alexandre Dumas est également l’auteur du livre L'abbé Pierre Gravel, syndicaliste et ultranationaliste. Le natif de Shawinigan prépare actuellement un troisième ouvrage dans le même genre. Il a aussi étudié la politique québécoise à la maîtrise et au doctorat.

Les Prix de la présidence de l’Assemblée nationale soulignent la qualité et l’originalité de livres qui abordent la politique québécoise et qui ont été publiés au cours de la dernière année.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média