Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

19 juin 2020

Communiqué L'Avantage - redactionrimouski@lexismedia.ca

Déficit historique au Québec en 2020-2021

CONSÉQUENCES DE LA PANDÉMIE

argent

©Photo archives

Les mesures prises pour freiner la propagation de la COVID-19 ont forcé l'interruption de près de 40 % de l'économie du Québec à la fin de mars dernier.

Le ministre des Finances, Éric Girard, a fait le point aujourd'hui sur la situation financière du Québec, trois mois après le début de la crise provoquée par la pandémie de COVID-19. Cette mise à jour économique révèle un déficit historique de 14,9 milliards de dollars pour l'exercice financier 2020-2021.

En mars 2021, le ratio de dette brute sur le PIB est prévu à 50,4 %, ce qui demeure inférieur à celui qui prévalait encore en 2017. Malgré le déficit inégalé, le gouvernement dit viser un retour à l'équilibre budgétaire d'ici cinq ans. L'atteinte de cet objectif ne se fera pas au détriment des services publics ou par une hausse du fardeau fiscal des Québécois, explique-t-on. 

Les mesures prises pour freiner la propagation de la COVID-19 ont forcé l'interruption de près de 40 % de l'économie du Québec à la fin de mars dernier, provoquant la perte de 820 500 emplois et faisant passer le taux de chômage de 4,5 % à 17 % entre février et avril.

Cependant, la réouverture de certains secteurs de l'économie en mai s'est traduite par une hausse de 230 900 emplois, faisant reculer le taux de chômage à 13,7 %. Une contraction du PIB réel de 6,5 % est maintenant attendue au Québec en 2020, alors que le budget de mars dernier tablait sur une croissance de 2 %. À titre comparatif, la baisse du PIB en 2020 est plus marquée que celle observée lors de la crise financière mondiale de 2008-2009.

Soutien financier

En quelques semaines, le gouvernement a mis de l'avant un soutien financier qu'il qualifie d'historique équivalent à celui qui avait été mis sur pied en 24 mois lors de la crise financière de 2008-2009. L'impact budgétaire totalise plus de 6,6 milliards de dollars, soit :

  • 3,7 milliards de dollars pour renforcer le système de santé;
  • 1 milliard de dollars pour appuyer les travailleurs et les particuliers;
  • 2 milliards de dollars pour atténuer l'impact de la pandémie sur l'économie.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média