Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

23 juin 2020

Serge Dionne - sdionne@lexismedia.ca

Toujours lucide et bien droit à 100 ans!

GRAND ÉVÉNEMENT

Patrice Soucy, 100 ans

©Photo L'Avantage Annie Levasseur

L’ancien bûcheron continue de marcher. Il traverse la Résidence Charles-Oscar d’un bout à l’autre du corridor à 12 reprises, deux fois par jour.

Patrice Soucy a échappé de peu à la grippe espagnole qui a coûté la vie à plus de 50 000 Canadiens, il y a 100 ans. Mais il aura vécu assez longtemps pour vivre une autre pandémie mondiale, celle de la COVID-19.

M. Soucy a vu le jour le 15 juin 1920 à Saint-Narcisse-de-Rimouski. Il a récemment fêté son 100e anniversaire en compagnie de ses proches à la Résidence Charles-Oscar. « Ce n’est pas difficile d’avoir 100 ans, mais se rendre là c’est plus dur », dit l’homme en riant, vêtu d’un complet pour cette occasion spéciale.

Bien qu’il n’ait pas de conseils à donner aux plus jeunes qui aimeraient pouvoir souffler 100 bougies eux aussi, sa nièce, Françoise Soucy, a tout de même mentionné que son oncle a toujours pris soin de sa santé avec des produits naturels.

Comme bien d’autres personnes de son époque, il buvait régulièrement de la bière « porter » avec un œuf. Il semblerait qu’il a même guéri la maladie de Raynaud - un problème de circulation du sang qui affecte les extrémités - avec de l’ail et du gin.

Patrice Soucy, 100 ans

©Photo L'Avantage Annie Levasseur

Patrice Soucy

L’ancien bûcheron se tient toujours bien droit et continue de marcher. Il traverse la Résidence Charles-Oscar d’un bout à l’autre du corridor à 12 reprises, deux fois par jour. Il commence sa journée à 4 h 30. « Il y a de bonnes et de moins bonnes journées, exprime-t-il. J’ai eu des problèmes d’estomac. »

La marche, M. Soucy connaît ça. Lorsqu’il bûchait, il partait à pied chaque dimanche pour se rendre à Lac-des-Aigles. « C’était environ 30 milles (48 km). Ça me prenait neuf heures. C’était dur pour les pieds! », lance celui qui a arrêté de travailler en 1992 à l’âge de 72 ans.

Patrice Soucy n’a jamais eu la chance d’être papa. Il s’est marié à 58 ans et sa regrettée femme avait déjà donné naissance à 11 enfants. Il a quitté sa maison de Saint-Narcisse à 92 ans pour s’installer dans un appartement de Rimouski. Il demeure à la Résidence Charles-Oscar depuis seulement quatre ans.

Les employés de la Résidence Charles-Oscar et les proches de Patrice Soucy ont tenu à souligner en grand son 100e anniversaire.

Commentaires

24 juin 2020

Réjean Gobeil

Bravo Patrice, et voilà un bel exemple de la persévérance et de la ténacité. Un exemple à suivre pour plusieurs que le travail et la marche ne tuent pas.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média