Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

30 juin 2020

Annie Levasseur - alevasseur@lexismedia.ca

Des centaines d’arcs-en-ciel pour souligner la fin de l’année scolaire à Rimouski

PEINTURE SUR CAILLOUX

Élèves de l’école Grand-Pavois de Sainte-Agnès.

©Photo Gracieuseté

L’ancre créée par les élèves de l’école Grand-Pavois de Sainte-Agnès a été installée devant l’établissement scolaire.

Avec des élèves en classe et d’autres à la maison, l’école du Grand-Pavois-Sainte-Agnès de Rimouski a réussi à créer un projet rassembleur. Une centaine de cailloux peinturés par les jeunes ont été regroupés pour former une ancre.

Océane Caron termine l’école primaire cette année. La fin de sa sixième année a été bien différente de ce à quoi elle s’attendait. Comme les autres élèves de son école, elle a peinturé un arc-en-ciel sur un caillou. Les créations ont ensuite permis de fabriquer une ancre devant l’école.

« C’est pour symboliser l’ancrage de nos apprentissages malgré le confinement. On a travaillé et on n’a pas lâché. Ça nous a vraiment apaisés et relaxés », affirme Océane Caron.

Alors que certains de ses camarades sont retournés en classe, elle est demeurée chez elle. Malgré tout, la jeune fille a pu participer au projet collectif. Son petit frère Édouard, en 4e année, a aussi peinturé son galet. « C’est comme si j’étais dans ma classe quand je faisais le projet », dit-il.

L’idée est venue de l’enseignante Johanne Savard. « Je voulais que toute l’école puisse vivre une activité commune. Ça donne un produit que l’on a fait tout le monde ensemble », explique celle qui prend sa retraite en cette fin d’année scolaire.

« Il fallait trouver quelque chose qui puisse se faire malgré la distance. L’art, je trouvais que c’était une bonne idée parce que ça venait apaiser cet évènement de la COVID. Aussi, ça laisse une marque et les enfants aiment beaucoup laisser leur trace », ajoute l’enseignante Joanie Trudel.

Collaboration avec des artistes locaux

L’activité a été réalisée avec les artistes Caroline Jacques et Gervais Bergeron. Comme ils ne pouvaient pas aller en classe en raison des mesures sanitaires, ils ont envoyé une vidéo explicative aux élèves.

« C’était une vidéo aux allures comiques pour aller chercher autant les élèves de maternelle que de sixième année. C’était comme un atelier d’animation pour peinture le galet dans les différentes étapes. Nous avons été touchés par la générosité de Caroline et de Gervais. Ils se sont vraiment donnés et ils nous ont prêté beaucoup de matériel », exprime une autre enseignante qui a participé au projet, Julie-Camille Marcheterre.

Habitués de travailler avec les jeunes, les deux artistes ont trouvé difficile de devoir annuler leurs projets dans les écoles ce printemps. Ils ont donc participé avec plaisir. « On s’ennuie des élèves. Nous sommes contents d’avoir pu faire ça et de savoir qu’ils ne nous oublient pas. Nous savons que nous les avons fait rire et c’était notre but. Nous voulions qu’ils gardent un bon souvenir, surtout ceux qui s’en vont au secondaire », mentionne Caroline Jacques.

Les élèves de l’école Grand-Pavois ont terminé leur année scolaire en allant voir classe par classe l’œuvre devant leur école. Un petit baume en cette fin d’année particulière.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média