Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

13 juillet 2020

Charles Lepage - clepage@lexismedia.ca

Douze jeunes de 18 à 30 ans partent en expédition à la découverte du fleuve Saint-Laurent

VOILIER ÉCOMARIS

Le voilier-école d’ÉcoMaris (Roter Sand) amarré au Quai de Rimouski en 2019.

©Photo : Charles Lepage - L'Avantage Rimouski

Le voilier-école ÉcoMaris (autrefois Roter Sand) amarré au Quai de Rimouski en 2019.

La première expédition de la saison du voilier-école ÉcoMaris s’amorcera le dimanche 19 juillet avec un premier contingent de jeunes de 18 à 30 ans sans emploi, participant au programme de réinsertion professionnelle Cabestan. Le périple de deux semaines les mènera de Québec vers Rimouski.

Présentement amarré à Québec, l'ÉcoMaris offre la chance aux participants de découvrir et d’étudier durant deux semaines les différents écosystèmes marins lors d’expéditions en voilier.

Ces jeunes adultes deviennent membres de l’équipage et approfondissent leurs connaissances sur les métiers marins et le fleuve Saint-Laurent. Il s’agit d’une occasion unique pour apprendre à mieux se connaître et relever un défi différent.

ÉcoMaris est un organisme à but non lucratif qui fait un travail de sensibilisation et d’éducation relative à l’environnement (ERE) par l’entremise de projets concrets en nautisme environnemental.

©Photo : archive L'Avantage

ÉcoMaris est un organisme à but non lucratif qui fait un travail de sensibilisation et d’éducation relative à l’environnement (ERE) par l’entremise de projets concrets en nautisme environnemental.

« Quand on part sur l’eau, on approfondit bien sûr ses connaissances en histoire, en géographie et sur l’écosystème fluvial. Mais c’est bien plus que cela. Chaque fois, on entreprend un voyage intérieur qui nous amène à développer des forces sous-estimées, à être en introspection, à ne vivre nulle part ailleurs que dans le moment présent. Grâce à une pédagogie sociale et environnementale axée sur l’expérience et la mise en action, les participants apprennent les bases de la navigation à voile, les métiers de l’industrie maritime, la collaboration et le travail d’équipe, tout en se familiarisant avec les écosystèmes marins et leur préservation. Le confinement est parfois un silence bien nécessaire pour voir plus loin devant et à la fois plus loin en soi. Et pour une bonne santé mentale, rien ne vaut une bouffée d’air frais, sur les eaux, devant l’immensité. Après tout ce travail d’équipe, les participants en ressortent grandis tant sur le plan de leur estime de soi que sur l’importance des enjeux environnementaux du fleuve » souligne Simon Paquin, directeur général d’ÉcoMaris.

Pour être admissible au programme Cabestan, il faut avoir entre 18 et 30 ans ; être motivé et prêt à s’engager tout au long du projet et du suivi d’un an ; être sans emploi ; ne pas être aux études ; avoir envie de changer son contexte de vie et être disponible pour la période de formation et pour les deux semaines de navigation.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média