Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

13 juillet 2020

Communiqué L'Avantage - redactionrimouski@lexismedia.ca

Le port du masque obligatoire dès samedi au Québec dans les lieux publics fermés

Masque COVID-19

©Photo Unplash Sharon McCutcheon

Dès le 18 juillet prochain, un citoyen qui choisirait de ne pas se conformer à cette nouvelle directive ne pourra avoir accès à l'établissement concerné.

À compter du samedi 18 juillet, les personnes de 12 ans et plus devront porter un masque ou un couvre-visage dans plusieurs espaces publics fermés, notamment les commerces de détail, partout au Québec.

Le premier ministre du Québec, François Legault, en a fait l'annonce, hier, accompagné du ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, de la ministre responsable de la Métropole, Chantal Rouleau, de même que du directeur national de la santé publique, Dr Horacio Arruda.

Ainsi, il sera interdit au public d'accéder aux lieux suivants et d'y circuler sans porter un couvre-visage :

  • Les commerces de vente au détail;
  • Les entreprises de services (ex. : pharmacies);
  • Les cabinets privés de professionnels;
  • Les lieux où sont offerts des services municipaux ou gouvernementaux;
  • Les entreprises de soins personnels (ex. : coiffeurs, soins esthétiques);
  • Les centres commerciaux;
  • Les lieux de culte;
  • Les cinémas, les salles de spectacles, etc.
  • Les lieux utilisés pour accueillir des événements, comme des congrès et des conférences;
  • Toutes les aires communes d'établissements, notamment ceux d'immeubles de bureaux (ex. : halls d'entrée, ascenseurs et corridors);
  • Les écoles (à l'exception des écoles primaires et secondaires), les collèges d'enseignement et les universités;
  • Les transports collectifs.

Rappelons toutefois que le port du masque est fortement déconseillé pour les enfants de moins de 2 ans. Pour les enfants de 2 à 12 ans, le port du couvre-visage est fortement recommandé, mais pas obligatoire, à l'intérieur de ces endroits.

Dès le 18 juillet prochain, un citoyen qui choisirait de ne pas se conformer à cette nouvelle directive ne pourra avoir accès à l'établissement concerné. Le gouvernement souhaite toutefois la collaboration des citoyens et des commerçants, qui ont très bien répondu à l'imposition des mesures des autorités de santé publique depuis le début de la pandémie.

Le premier ministre a par ailleurs réitéré, lors de son point de presse, que les rassemblements privés, qu'ils se déroulent à l'intérieur ou bien à l'extérieur, doivent toujours se limiter à un maximum de 10 personnes. « Les propriétaires de résidences qui permettent des rassemblements de plus de 10 personnes sont passibles d'amendes. Ce n'est pas vrai qu'on va mettre tout le Québec à risque à cause de quelques partys », a-t-il indiqué.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média